Palais des ducs de Bourgogne

Des murailles fortes, un palais imposant et tortueux, des clochers et beffrois innombrables... De très loin le voyageur devine que la Cité de Dijon est le siège d'un puissant et riche duché.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes

Aller en bas 
AuteurMessage
Kev_de_glasgow
Bavard
Bavard
Kev_de_glasgow

Nombre de messages : 156
Localisation : Nevers / HRP: devinez...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Sam 23 Fév - 13:39

Il était tôt ce matin là. Un messager s'était présenté à la porte de la boucherie de Kev, et lui avait remis un message. En ayant pris connaissance, il répondit rapidement, et s'était dirigé vers la salle d'armes. Là, il trouva quelques jeunes personnes occupées à s'entrainer face aux machines, que des laquais menaient à leur habitude. Certains se livraient duel, eprouvant par là leur dextérité.
Voyant le maitre d'arme pénétrer les lieux, ils cessèrent un instant pour le saluer, avant de reprendre leurs activités. Il alla se changer rapidement, puis revint à la salle, observant depuis la coursive les divers émoluments des tireurs.
Il remarqua une fois encore que les plus discrets étaient bien souvent ceux qui surpassaient de loin leurs opposants dans la vitesse, la technique et la précision.
Descendant au milieux d'eux, il fit quelques conseils à certains, corrigea les postures de quelques autres, calma d'un geste les ardeurs d'un jeune noble au sang chaud, et se dirigea vers un jeune homme qui terminait son assaut d'un salut respectueux.
Kev sentait en ce jeune homme un réel potentiel, et il voulai de plus près voir les qualités de ce jeune hobereau.
Le combat fut élégant, et Kev dut faire preuve d'ingéniosité pour ne pas être mis en difficulté. Nombre de personnes s'étaient postées aux alentours du duel, chacun tenant par l'observation de percer les mystères qui font la différences entre un homme dépouillé et un bandit mort...

Alors que le combat se terminait, la porte de la salle s'ouvrit, laissant entrer le baron d'Arquian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theognis
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
Theognis

Nombre de messages : 1454
Localisation : Bourgmestre d'Autun
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Dim 2 Mar - 20:34

Il embrassa toute la salle du premier regard, cherchant à découvrir le maître d'armes en ces lieux. Un attroupement s'était formé au centre de la pièce. Curieux, Théo alla voir de quoi il en retournait. Il admira au passage la qualité des engins de combat, certains étaient des ennemis réellement dangereux quand ils étaient bien maniés, et les laquais semblaient s'en donner à coeur joie. Il évita soigneusement de déambuler trop près des bretteurs exaltés, qui n'avaient pas stoppés leurs efforts malgré le spectacle. Arrivé à hauteur des spectateurs, il découvrit Kev, le front en sueur, féliciter un tout jeune homme. Ce dernier le regardait avec un respect mêlé de fierté, et acquiesçait vigoureusement à chacune de ses paroles. Le Baron regretta d'avoir manqué le combat.
Il attendit que la foule des apprentis se dissipe pour s'approcher du maître d'armes. Il le salua chaleureusement en lui serrant la main. Il sentit alors que la pogne de Kev avait une corne bien plus épaisse que la sienne. Il en tira un certain dépit, car c'était la preuve qu'il ne s'entraînait plus aux armes depuis qu'il avait quitté l'armée. Il avait peur de se faire mal aux mains, pis, de ne pas retrouver l'aisance nécessaire aux maniements des lourdes épées. Il appréhendait déjà cette rencontre avant de s'être décidé à venir, désormais il était inquiet.
Enfin, il tentait de dissimuler cette inquiétude sous une bonhommie désinvolte. Il échangea avec Kev deux trois plaisanteries inoffensives, pour relâcher un peu la tension. Vint le moment où ils évoquèrent l'entraînement en lui-même...


Maître d'armes, je n'ai apporté avec moi ni épée ni bouclier, je les ai laissé accroché à la selle de mon destrier. Je voulais en effet apprendre autant des armes que de leur maniement. Ai-je bien fait, ou dois-je aller les chercher?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kev_de_glasgow
Bavard
Bavard
Kev_de_glasgow

Nombre de messages : 156
Localisation : Nevers / HRP: devinez...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Jeu 6 Mar - 23:47

Afin de veiller aux règles de bienséance, Kev avait ri fortement aux bons mots du baron. Les quelques minutes qui lui étaient laissées n'étaient pas pour lui déplaire, il pouvait ainsi reprendre tranquillement son souffle.

Lorsque vint la question des armes, un sourire vint poindre sur son visage.
Monseigneur, voyez les murs de cette salle. Nul n'y trouverait arme ne lui seyant point, pour quelques passes tout le moins. Cependant, je pense qu'il me serait utile de voir votre propre arme. Elle pourra ainsi me faire apprécier le genre d'épée que vous affectionnez, et ainsi adapter mes leçons à cela. A moins que l'épée que vous n'ayez ne soit point par vous choisie originellement, et que vous souhaitiez trouver une arme plus à votre convenance.
Si cela est le cas, je me ferais une joie de vous guider.


Tout en disant ces quelques paroles, il avait claqué des mains, couvrant à peine le bruits des fers, mais suffisamment pour qu'un valet accoure aussitôt, prêt à aller chercher les armes du baron si celui-ci en émettait le désir.

Attendant l'ordre que le baron donnerait, il scruta discrètement les traits de son nouvel élève. Malgré les apparences il ne semblait pas totalement en confiance. Chose pour le moins étrange pour un ancien soldat...
Cela donnait ainsi à Kev son premier objectif : donner une totale confiance en lui à cet homme. Certes, ce ne serait pas simple, son propre cas étant à part, n'ayant en combat nulle crainte pour sa vie, par le fait qu'il n'y accordait que peu d'importance, cela lui donnait toujours, du moins jusque là, une supériorité flagrante sur ses adversaires.
Mais donner à ses élèves le sens du combat était autre chose. Pour Théognis, il lui faudrait certainement trouver sa cause, celle pour laquelle il saurait se transcender et faire parler le meilleur de lui même.

Ainsi, dans la salle, il avait su donner à ce jeune hobereau la force de se battre à la simple pensée de l'honneur de sa famille, à ce fils de paysan la hargne de celui qui se bat pour accéder à l'amour d'une jeune fille de bonne famille... Sortant de sa réflexion, et reprit rapidement la parole.

Monseigneur, votre plus grande arme ne sera pas de fer, mais de chair. Si vous désirez sincèrement trouver la voie qui conduit à la parfaite maitrise de votre épée, il vous faut avant tout trouver la raison qui vous pousse à la sortir du fourreau. Si cette raison n'est pas celle à laquelle vous croyiez au plus profond de vous même, alors votre bras vous trahira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theognis
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
Theognis

Nombre de messages : 1454
Localisation : Bourgmestre d'Autun
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Jeu 13 Mar - 18:25

D'un rapide hochement de tête, Théo signifia au valet d'aller lui chercher ses armes, en espérant qu'il reconnaisse bien le blason de sa selle.
Puis il écouta attentivement Kev. Il se dégageait chez le maître d'armes une grande connaissance de son métier, et Théo se trouvait certain d'être déjà scruté et analysé sur sa simple attitude. Paradoxalement, cela le mit en confiance, on reconnaissait ainsi les bons instructeurs.
Néanmoins, il fut surpris de ses dernières paroles, et tint à se défendre vigoureusement.


Messire, sachez que je ne suis pas un de ces hommes qui mettent l'épée au clair pour un oui ou pour un non. Ce qui me permet, quand je tire ma lame, de le faire en toute conscience. De plus, je bois rarement, aussi je ne m'égare pas dans une de ces rixes alcoolisées qui....Bon, il est vrai, je dois admettre quelques bagarres, je suis en fait ou tout l'un ou tout l'autre. On dit de moi que j'ai un caractère entier... Suivant vos dires, qui me semblent sages, je possède donc une qualité pour le combat, est-ce cela?

Ah, mais voici que mes armes ont été apportées. Regardez, maître d'armes, je vous prie. Ma bâtarde, arme commune des hommes de guerre. J'ai également amené ce que les allemands nomment une Reitschwert, je l'ai acheté à un marchand teuton. Son avantage est que je peux porter en même temps l'écu que vous voyez ici, orné du blason de mes terres. Mais je n'ai pas encore eu l'occasion de l'utiliser. Tout comme cette main-gauche, offerte par un ami qui se battait ainsi avec deux armes au poing. Il était impressionnant de style, lorsqu'il n'était pas ivre....

Voilà maître d'armes, quelles sont mes armes. Je suis venu vous voir, car depuis que j'ai quitté l'armée, je manque cruellement de pratique. J'ai également ces nouvelles armes, que je ne sais guère manier. Enfin, et ce n'est pas la raison la moins importante....Je vais bientôt me marier, et ma future épouse attend un enfant. Si je veux jouer mon rôle de père, il faut que je les protège au prix de ma vie.
Or, je n'aimerai pas mourir tout de suite, aussi je compte sur vous pour m'apprendre ce que vous savez. Je sais me battre, oui, j'ai combattu lors du siège d'Angers, j'ai dirigé la défense de Bourg contre des bandes de pillards, j'ai défait des brigands en combat singulier...Mais mon style de combat, seulement adapté à la bâtarde, a besoin de s'améliorer, de se diversifier. Je voudrai pouvoir...surprendre mon adversaire. Me comprenez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kev_de_glasgow
Bavard
Bavard
Kev_de_glasgow

Nombre de messages : 156
Localisation : Nevers / HRP: devinez...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Lun 17 Mar - 22:01

Kev sourit en entendant la première réplique du baron. D'un regard et d'un hochement de tête, il lui fit comprendre qu'il ne jugeait pas cela, et qu'il n'y avait rien à justifier en ce domaine. Il laissa Théognis terminer, puis, prenant en main les armes, tour à tour, il les examina longuement, soupesant chacune, faisant quelques mouvements de poignets...

Messire, ce sont là de bonnes armes. Je n'irais pas vous mentir en les traitant d'excellente, il n'y a pour moi qu'une seule perfection, et elle ne se trouve pas de ce coté ci du monde. Mais elle rempliront toujours la fonction à laquelle vous la destinez, à savoir frapper fort et bien, et arrêter les coups de votre adversaire, à vous défendre, et le cas échéant à occire celui qui vous aura cherché querelle... Nul besoin, dès lors, d'arme exceptionnelle, du moment où le métal est travaillé de belle manière...

Rejetant ses yeux sur les armes, il prolongea sa pensée vers son élève.
Je vois là trois armes d'utilisation fort différentes.
Comme vous l'avez vous même souligné, chacune d'elle représente une technique différente : la bâtarde vous donne une escrime plutôt offensive, comptant sur la force de votre bras pour frapper, et l'usage du second en aide au premier pour parer les coups. Il est en outre possible de tromper par là votre ennemi en changeant le cours du mouvement rapidement, par exemple en lançant un coup à deux mains, et en lâchant la sénestre durant l'avancée...
La reitschwert, à l'opposé, est plus légère, et se prète plus à un usage défensif, en laissant à votre ennemi le soin de porter le coup, vous aller le parer de l'écu, et profiter de la légèreté de votre épée pour contre-attaquer alors que votre adversaire est encore déséquilibré par votre arrêt... Cela garantit un assaut rapide, là est l'avantage : si votre adversaire n'est pas trop fort et que son coup ne vous brise pas le bras, vous aurez le dessus rapidement... Finissant cette phrase, kev sourit... Je sais, j'y vais là de mon avis personnel... mais je pense qu'en combat, nul besoin de se masquer derrière un écu, sauf si c'est du ciel que pleuvent les flèches... à la rigueur, un petit bouclier rond peut être une bonne chose pour frapper un ennemi lorsque votre autre bras est pris....
Mais à celà, vous avez vous-même proposé la clé : la main gauche, complémentaire d'une simple une main...

Mais, avant tout, il serait intéressant de vous voir évoluer avec une arme simple, fin que je puisse juger de votre jeu de jambes et de la manière dont vous maniez votre arme... Si vous étiez bien entrainé et doué au combat, ma tâche devrait être aisée, contrairement à la tête, la main se souvient toujours de son art...

Allons, lorsque vous serez prêt, je vous invite à vous placer au centre de cette salle, et à évoluer à mes commandes. Je resterais simple, pour le moment : parade, attaque, marche et retraite, prises de fer et dégagement....

Messire, je vous attends...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theognis
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
Theognis

Nombre de messages : 1454
Localisation : Bourgmestre d'Autun
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Lun 24 Mar - 17:36

Théo écouta avec grande attention le maître d'armes, fronçant les sourcils à chaque évocation de ses armes. Il les contemplait avec une sorte de déférence, ces lames mortelles, et il comprenait mieux. Le coeur en communion avec le bras, l'arme guidée par la tête, les danses d'esquive et d'attaque. Frapper mortellement, et s'en sortir sans dommage. Mieux valait en effet être clair dans ses pensées, et convaincu de sa force.
Voilà qui le changeait bien agréablement des leçons de l'armée, où l'on apprenait à taper fort et à cogner dur, sans réfléchir. Kev se plaçait dans une autre optique, mieux aboutie, plus raffinée, et cela l'enchantait tout à fait.
Il se prépara donc à combattre. Il enleva son col et son mantel, et les confia à son domestique. Ensuite, il chercha à s'assouplir les jambes, tout en choisissant son arme. Qu'allait-il prendre? Kev avait dit une arme simple. Il lui sembla tout naturel de commencer par ce qu'il connaissait le mieux. Inconsciemment, il avait volonté de l'impressionner favorablement. Aussi, il choisit l'épée bâtarde à deux mains, et se présenta au centre de la piste.
Il sentait néanmoins ses jambes lourdes, comme rouillée par les heures passées derrière son bureau, à écrire des parchemins. De plus, il voyageait, par souci du prestige comme de l'hiver, souvent assis sur une banquette de coche plutôt qu'à dos de cheval. Il se rassura en songeant que cette lourdeur disparaitrait pendant l'échauffement.
Il s'avança vers le centre de la salle et attendit les ordres....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kev_de_glasgow
Bavard
Bavard
Kev_de_glasgow

Nombre de messages : 156
Localisation : Nevers / HRP: devinez...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Ven 28 Mar - 15:00

Le temps que le baron se mette en tenue, Kev s'était tourné vers un valet, portant eau et linges, afin de reprendre totalement possession de son corps après l'échange vigoureux quelques minutes plus tôt.
Il regarda Théognis choisir sa bâtarde, et alla au ratelier choisirune arme. sa main glissa lentement sur les poignées, jusqu'à choisir une vieille épée simple, relativement courte.
Le fil de la lame était inexistant, révélant qu'il s'agissait uniquement d'une épée de travail, simplement apte à parer proprement tous les coups.

Sur un meuble, il prit une lourde cote de cuir épais, qu'il revêtit promptement, tout en glissant un mot à un autre valet, qui sortit en courant de la salle.


Monseigneur, vous avez choisi votre arme. Ceci est révélateur. Je vous sens fébrile, cependant. Cela est inutile, nous sommes ici pour progresser, pas pour juger d'un niveau quelconque....


Bien. Je vais tenter ici de juger vos forces et faiblesses au combat. L'exercice que nous allons effectuer ici est simple...

La valet revint, portant un morceau de charbon, que Kev saisit. Sur l'extérieur de son bras droit, il marqua un large point. Il fit de même sur son avant bras, sur son épaule et sa poitrine.

Voici. A vous de choisir, il vous suffit de toucher l'un de ces points, d'une partie quelconque de votre lame.

Kev releva le fer, salua son adversaire, et se campa sur ses jambes, l'épée au bout de son bras, la pointe reposant presque au sol, en direction du baron.

Messire, à vous l'honneur d'engager le fer. Cependant, ne forcez pas trop, il serait inutile de nous blesser dès maintenant!

Dès lors, le baron, scrutant les traits du maître d'arme, aurait pu lire un infime changement, entre la sourire franc de bon accueil, et celui plus énigmatique de celui qui se réjouit d'avance de croiser le fer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theognis
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
Theognis

Nombre de messages : 1454
Localisation : Bourgmestre d'Autun
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Lun 31 Mar - 18:32

Leurs yeux avaient changé. Ce n'était plus l'amicale décontraction des plaisanteries, ou la discussion à bâtons rompus sur le choix et la qualité des armes. Se lisait au contraire dans le croisement de leurs regards une concentration aiguisée sur chaque mouvement, et chaque respiration trahissant la farouche détermination de ne pas se laisser impressionner par l'autre. Tout du moins, c'est ce que pensait Théo à cet instant. Ne pas faiblir, faire bonne figure, et prouver que les mois d'oisiveté s'étaient écoulés comme l'eau sur le cuir.

De cuir, justement, son épée était gainée, pour ne causer nulle blessure, mais peu importe la bâtarde ou le roseau, un combat restait un combat. Théo ressentait le besoin de se prouver qu'il s'était trompé en venant ici. Que pourrait lui apprendre ce maître d'armes qu'il ne sache déjà sur le maniement de la bâtarde? Sa visite ne serait qu'une garantie, pensa-t-il en se mettant en garde, saluant Kev.

Les deux mains sur la fusée de son épée, il leva sa lame de façon à ce qu'elle soit bien à l'horizontale devant ses yeux. Ceci faisant, il ne lâchait pas Kev du regard. Les deux hommes chassaient leurs pas dans la poussière, Théo profitant de sa meilleure allonge pour prendre une distance convenable sur son adversaire.

L'extérieur de son bras droit....Son avant-bras....Son épaule....Ou sa poitrine....Le premier lui semblait trop facile, les deux derniers de mauvais aloi. Et s'il gagnait trop vite le duel? La réputation de Kev en serait altérée. Il fallait donc qu'il y attache beaucoup d'attention. L'avant-bras serait la cible parfaite.

Brusquement, il fit un bond en avant, et engagea le fer. Il se battait comme on lui avait appris à l'armée. Tout dans l'efficacité du coup. Aucune passe d'observation, mais frapper le premier, et le plus fort, pour déstabiliser l'adversaire. Kev réussit cependant à parer facilement les coups, sans se soucier outre mesure de la force de son attaque.
Ne pas prendre le temps de réfléchir, si le premier coup n'est pas réussi, le deuxième le sera. Nouveaux engagements de fer. Théo fait mine de viser son bras extérieur, puis repique vers le centre, son avant-bras, qu'il tend à frapper du plat de son épée. La lame de Kev l'en empêche. Surpris, il le dévisage un instant.

Théo change alors de garde, opte pour celle dite "du faucon", les deux bras levés au-dessus de la tête, l'épée dressée dans le ciel. Ses muscles le tirent désagréablement. Il n'ose admettre sa douleur, irrité, mais passe plus rapidement à l'offensive. Les cliquetis des armes résonnent dans la salle, la terre soulevée par leurs bottes tourbillonne et reste en suspension.

Théo donne grâce à cette garde une nouvelle puissance à ces coups, il voit avec satisfaction Kev reculer. Léger sourire de satisfaction. Il prend avantage de l'initiative du combat que le maître d'armes lui a laissé pour balader l'épée de Kev de droite à gauche, de haut en bas. Théo avance ainsi de cinq bons pas. Il lui prend même l'amusement de tourner autour d'un des piliers de la salle, espérant le surprendre. Néanmoins, cet obstacle finit par le gêner plus qu'autre chose. Il place même un coup d'épée dans la colonne en bois. Heureusement, la gaine de cuir empêche la lame de s'enfoncer au-dedans.

Il peste contre ce contre-temps, mais profite de son allonge supérieure pour éloigner Kev du pilier. Seulement, cette débauche d'énergie le fait suer abondamment, ses yeux le piquent déjà. Théo devient conscient qu'il lui faut une victoire à la prochaine passe. Triomphant, il croit alors déceler une ouverture, et précipite son coup sur l'avant-bras du maître d'armes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kev_de_glasgow
Bavard
Bavard
Kev_de_glasgow

Nombre de messages : 156
Localisation : Nevers / HRP: devinez...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Lun 14 Avr - 22:57

Pendant le début du combat, Kev se contenta d'observer son élève. Des coups puissants, mais manquants parfois de précision. De la technique, mais un manque net de pratique. Et surtout, surtout, un maniement des armes typiques aux militaires. Parfait sur un champ de bataille où règne la cohue, frapper vite et fort pour déstabiliser avant de donner le coup de grâce et passer au suivant...
Kev, lui, se contentait de parer la lame, en analysant sans cesse le mouvement du corps de son adversaire. Partant épée en ligne, le coup devait partir de l'épaule, et la lame continuer dans la direction de sa pointe. Une rapide prise du fer avait dégagé le danger sur le coté ne lui laissant qu'une direction de retour. D'autant plus ouverte que le maitre d'arme avait légèrement déplacé son bras pour donner une impression de grands espaces au baron, mais un simple mouvement de poignet vint placer le forte de sa lame sur celle de Théognis alors que le mouvement était à peine esquissé. Une nouvelle attaque similaire fit cesser ces attaques.
Une nouvelle posture, étrange, pour le moins, laissant l'ensemble du corps libre à une attaque directe, qu'une parade simplement laissée au poids de la lame n'aurait que trop tard put enrayée. Mais là 'étais pas la question, Kev attendit l'attaque. Un instant, il lut un tic nerveux dans sur les traits du noble, sans nul doute du à l'effort. La lame tombe, vers son bras non armé. Sortant la main droite en levant le bras, Kev replace sa pointe vers la gauche, barrant tout son corps, et vient à la rencontre du fer qui commençait à dévier vers son avant bras. Continuant son mouvement, elle vient s'appuyer sur le forte une nouvelle fois, ne donnant aucun mal à Kev pour déplacer l'ensemble du fer.
Après quelques engagements, le combat s'intensifie quelques peu. Bien campé sur ses jambes, Kev continue à chercher son placement, pour qu'à chaque fois la pointe de Téognis vienne mourir sur son forte. A ce jeu, il continue de mener le combat pourtant à l'initiative de son élève.
le visage ruisselant, Théognis semble pourtant donner toutes ses forces dans la bataille.
A chaque coup, la fatigue semble le gagner un peu plus, mais semble cependant augmenter sa détermination, augmentant ainsi la force de chaque coup porté. L'issue semblant proche, Kev décide de tenter une passe qui lui a bien souvent donné victoire.
Alors qu'un nouveau coup de Théognis se dessine, Kev recule d'un pas de plus, laissant le poids de la lame s'écraser sur sa pointe, la précipitant vers le bas. Lâchant quasiment sa garde, Kev laisse sa lame tomber et tourner dans sa main. La lame basse, il voit Théognis prêt à porter le coup décisif. Sa main agrippe alors la poignée à l'envers et relance sa lame vers le haut, dans son dos, et vient plaquer sa garde contre son épaule gauche, appuyée par sa main gauche.
Dans le même mouvement, un fort appui sur sa jambe droite le fait pivoter pour tourner le dos à Théognis en s'en approchant à moins d'un pas. Ses deux genoux sont subitement fléchis, le faisant s'accroupir, baissant la tête. Il se trouve ainsi aux pieds du baron, sa lame dirigée vers son ventre. Sachant qu'il ne doit pas blesser son adversaire, sa main gauche se dégage vivement de la garde tandis que la droite se déserre au maximum, prêt à laisser l'épée se dégager d'elle même au premier contact. Le verdict sera des plus rapide. Si Théognis a pu anticiper ce mouvement parfaitement proscrit de tous les manuels, il sentira sou peu le cuir gainant sa lame frapper son dos. Sinon, il sentira sa pointe toucher le ventre du baron avant que son épée, liberée totalement sous cette pression, ne tombe à terre. Instant magique pour Kev, où tout semble soudain s'arrêter, où chaque seconde devient alors éternité. Nul doute que le sourire qui commence à poindre sur son visage n'aura pas le temps de s'établir que l'action sera terminée, mais il a pourtant l'impression que cet instant est si long, si dégagé d'enjeux, tellement décalé de l'intensité du moment réel.
Dans ces moments là, ces fragments de secondes où il a l'impression enfin de côtoyer les anges dans l'infini du paradis, Kev comprend alors tout son plaisir lors des combats. Oublier un instant le monde, vivre une seconde seulement tout le plaisir de la vie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theognis
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
Theognis

Nombre de messages : 1454
Localisation : Bourgmestre d'Autun
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Mar 29 Avr - 0:40

Avant qu'il ne puisse comprendre ce qui se passait, Théo se retrouva les bras écartés, contemplant la lame de Kev pointée sur son ventre. Il était éberlué. Jamais encore il n'avait vu se réaliser une passe d'armes aussi osée, un geste aussi élégant, comme les pas d'une danse. La guerre ne lui avait pas appris cela....
Le souffle coupé, il lâcha son épée, en signe de capitulation. Mais ses yeux ne contemplaient pas encore son vainqueur. Ils cherchaient en tout point de l'espace un repère à sa défaite. Comment la victoire avait-elle pu lui échapper? Il était si proche de gagner!
C'est avec un brin d'amertume, mais les yeux dans les yeux, qu'il rendit les hommages au vainqueur. Il n'acceptait pas facilement la défaite, et cela se voyait. Surtout qu'il avait cru....Une goutte salée vint lui mordre l'oeil. Il transpirait abondamment, et il avait envie de s'asseoir. Cependant, il ne le ferait pas avant que Kev ne le lui dise. S'il n'avait pas digéré sa défaite, il respectait le vainqueur. Il était le maître d'armes qu'il lui fallait pour défendre sa compagne. Théo comprenait peu à peu qu'il n'était pas seulement rouillé, mais que les règles de la guerre, frapper vite, frapper fort, ne convenaient pas au simple duel contre un maître de l'escrime.
C'est donc avec appréhension, comme un écuyer, que Théo demanda.


Maître, qu'est ce qui n'allait pas dans ma technique d'armes? Que faut-il que j'améliore? M'apprendrez-vous cette passe?

Le Baron, le Chambellan du duché de Bourgogne, se faisait humble. Il était venu apprendre des choses nouvelles. Il allait apprendre, tout simplement. L'épée était un art dont il ignorait l'existence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kev_de_glasgow
Bavard
Bavard
Kev_de_glasgow

Nombre de messages : 156
Localisation : Nevers / HRP: devinez...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   Sam 17 Mai - 14:17

Monseigneur, vous êtes de l'école militaire. Sur un champ de bataille, rien n'est vraiment osé, si vous terrassez le premier, les dix premiers, il y aura toujours cent autres ennemis pour vous frapper le dos.
Vous frappez fort, pour que chaque coup domine votre adversaire rapidement, tout en vous prévenant des coups de celui qui le suit. Sage chose, mais seulement sur le champ de bataille.


Il marqua une courte pause, voyant la sueur perler toujours plus abondamment au front du baron, il désigna un banc de bois, et fit signe à un laquais d'apporter de l'eau.


Voyez vous, Monsieur le Baron, lorsque vous ne faites face qu'à un seul adversaire, toute votre force est alors inutile. Dans mon cas, j'ai utilisé la force de vos coups pour économiser la mienne. Si vos coups eurent été plus doux, mon arme n'aurait pu avoir la vitesse suffisante pour venir se placer comme je le souhaitais, et n'aurait été suffisamment bien placée pour vous menacer.
La première chose qu'il vous faut apprendre est à la fois la plus simple et la plus dure à acquérir. La mesure. La patience. Savoir attendre votre adversaire, lui laisser croire qu'il mène le combat, qu'il vous domine de sa puissance. Et trouver la faille alors que son audace lui aura brouillé l'entendement, et qu'il sera certain de sa supériorité, certain que rien alors ne saurait faire obstacle à sa domination sur vous.


Kev ne quittait pas Théognis des yeux, fixés dans les siens. Il lui semblait que le baron suivait pas à pas les raisons qui lui avaient couté une défaite.
Mais Kev sentait qu'un sentiment l'animait également.


Monseigneur, je sens en vous un conflit. Je vous vois écoutant, sereinement, du moins en apparence, mais je sens le dépit en vous. Laissez ce sentiment à la porte. Ici, il n'y aura jamais de vainqueur, jamais vous n'aurez perdu.
Vous sentez, je crois, avoir été défait. Mais est-ce le cas? Sauf peut-être, sauf votre respect, un peu d'amour propre, rien en vous ne fut blessé.
Vous ne ressortez nullement perdant, puisque vous avez acquis quelque chose. Vous avez acquis la certitude que vous pouvez vous améliorer.
Vous êtes venu ici avec un espoir et des doutes. Vous n'avez plus un espoir mais un projet concret, plus de doutes mais des certitudes.

Vous avez un grand potentiel, Baron, mais...
Kev pointa le doigt vers le coeur, puis vers la tête de Théognis. C'est là que vous trouverez le changement. Votre bras est fort et vif. Vos jambes de même.

Le laïus était terminé. Kev voyait le baron réfléchir, et il lui sourit. Le valet avait rapporté de l'eau. Kev se saisit d'un godet, qu'il vida lentement.

Bien, dit-il en reposant sur la table le récipient vide. Avant toute chose, je vois plusieurs choses à faire avant de débuter. Tout d'abord, je vous conseille d'oublier les épées lourdes. Bonnes pour l'armée, en duel, elles vous handicaperont.

Kev fit à nouveau signe au valet, qui apporta rapidement une nouvelle épée.
Tenez. Vous travaillerez avec celle-ci. Certes, elle ferait honte à tout forgeron tant sa qualité est médiocre, mais je ne doute pas que vous trouverez une artisan qui saura vous en créer une en temps voulu qui satisfera votre main.

Nous allons travailler simplement. Tout d'abord, l'exercice sera simple. Vous stopperez ma lame du forte de la votre.
Il désigna de la main le tiers de la lame partant de la garde. Une fois stoppée, un pas de retraite, en gardant mon fer, que vous dégagerez hors de danger, tout en vous préparant à riposter de taille, sur mon bras.
Chose aisée, nous cesserons lorsque vous l'aurez fait correctement 15 fois de suite. Je pense que la séance d'aujourd'hui sera alors suffisante,
ajouta-t-il avec malice, alors qu'il enfilait cubitière et spalières pour se protéger le bras....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Où l'on voit le baron d'Arquian apprendre les armes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Campagne] : "Baron Samedi".
» Red baron wargamer n° 48...partner?
» 07 Avril 1458 : Baptême noble du Baron Noir - Slamjack
» Arrivée du Baron de Cudot
» Les Hellions et le baron Satonyx : sauvegarde de couvert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais des ducs de Bourgogne :: Salle d'Armes du duché. :: La salle d'entrainement-
Sauter vers: