Palais des ducs de Bourgogne

Des murailles fortes, un palais imposant et tortueux, des clochers et beffrois innombrables... De très loin le voyageur devine que la Cité de Dijon est le siège d'un puissant et riche duché.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:42

Beatritz a écrit:
Et la grâce - et, d'ici quelques ans, grasse - Duchesse de s'avancer, dans sa robe à tassel bleue, rehaussée d'ors et de perles. Ses longs cheveux sont tressés en arrières, en une lourde natte qui tombe au creux de ses jeunes reins.

Bon, et maintenant... Comment tourner la chose ? Bien droite, avec un sourire noble et altier, elle clama - du moins le tenta, car sa voix s'érailla vite, avec son mal de gorge atroce :


-« Nous, Béatrice de Castelmaure, fille de Bourgogne, descendante de deux illustres Pairs du Royaume, Duchesse, Vicomtesse et Baronne en Bourgogne, réengageons ce jour notre allégeance à l'égard de la Bourgogne, et à l'égard de sa digne représentante, Sorane de Voiturienvenir, à laquelle nous devons dès à présent conseil, fidélité, et aide. Ces choses, nous les lui promettons devant le Très Haut et les Hommes, notre chapelet en main, qui nous fut offert par Sa Grâce Ingeburge von Alhefeldt, lors de notre précédente allégeance. Que ce lien entre la précédente et la présente allégeance marque notre profonde et sincère volonté. »

Pour un peu, elle aurait suffoqué à la fin. Sa gorge la faisait souffrir, mais elle serrait ses poings gantés sur le chapelet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:42

Asdrubaelvect a écrit:
Le Duc d'Amboise entra avec ses deux enfants dans la salle du trône de Bourgogne. Cela le lassait de finalement ne sortir presque exclusivement que pour prêter allégeance, non pas qu'il n'appréciait pas la nouvelle Duchesse car son opinion envers elle était bel et bien l'inverse. Mais il avait l'impression que la dernière cérémonie s'était achevée la veille et qu'il devait revenir arpenter les dalles froides de cette salle une fois de plus.

Il demanda discrètement à la nourrice de ses enfants de vérifier leur mise une dernière fois avant d'aller s'asseoir au sein de la noblesse de Bourgogne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:43

Esyllt_catarina a écrit:
Bis repetitae !
C'était la phrase de circonstance en ce jour nouveau, où la noblesse se masserait pour reconnaitre et acclamer, du moins en façade, un nouveau régnant pour la Bourgogne.

La dernière fois, Ellesya et Grimoald était encore là, ce qui enlevait un peu de mordant cette fois. La rouquine ne verrait pas sa soeur perturber la Duchesse par la surprise. Non, mais une surprise extérieure pouvait être envisagée.

Pour l'heure, sourire et faire bonne impression étaient attitudes de rigueur pour Miguael et elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:43

Erikdejosseliniere a écrit:
Un message bien improbable venant de Corbigny :

Citation :
Ne se rendra aux allegeances qu'en compagnie de son vassal - Stop - Devrait pouvoir le voir prochainement - Stop - Rien contre la Duchesse, au contraire - Stop - Malheureux tout de même pour sa Filleule - Stop - Plus de Couches pour dormir - Stop - N'a pas voulu s'en mêler - Stop - Veux voir comme celle de coeur se débrouille - Stop- Ce message ne s'auto-détruira pas - Stop - Bien ce qu'on risque de lui reprocher - Stop - Mémé est dans son sac - Stop - Je répète : Mémé est dans son sac - Stop - Fallait pas créer de ports - Stop - Les angloys vont bien finir par débarquer - Stop - Corbigny arrive à son rythme - Stop - Salutations à qui de droit -Stop et re-stop -

Un drôle de personnage, une sorte de chapeau avec une anse devant, le présentant à Bourgogne, sur de lui. Une étrange demande suivant :

M'sire... Si vous pouviez signer là

Montre l'endroit de son index.

Ca m'arrangerait... S'vous saviez... La consigne, c'est la consigne...

Le même index soulevant légèrement le chapeau plus qu'inaccoutumé. Une lubie tri-machine sans nul doute. De toute évidence, une sorte de salut... Quelque chose entre habitude et... habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:44

Sa Grâce Béatrice était conviée. Elle approcha sans montrer son mal mais son teint pale la trahissait. Elle se lança d'un voix claire qui s'érailla assez vite au fil des mots.

Sorane décida d'abréger au maximum l'échange afin que la Duchesse puisse vite aller prendre du repos et soin d'elle.


"Ma chère Duchesse, je vais essayer de faire court afin de ménager vos forces et vous permettre d'aller prendre du repos au plus vite. Un grand merci en tout cas, d'avoir fait le déplacement, j'apprécie votre dévouement.
Moi, Sorane, 24ème Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accorde en retour, pour la durée de mon mandat, protection, justice et aide.
Acceptez également en remerciement ce cadeau."


Hector était déjà là, à ses côté avec le cadeau en question : une cape en hermine blanche, toute simple, assez courte qui recouvrait jusqu'au haut des jambes une fois portée.
Sorane l'attrapa et la tendit à Béatrice avec un sourire franc.


"Elle devrait vous tenir chaud pour le reste de cet hiver."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:44

Theudbald a écrit:
Que Virgile d’Herbamtour, Vicomte de Chamilly, s'approche du Trône afin de renouveler son serment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:45

Verbam a écrit:
Le vicomte se leva a l’appel du héraut et s’avança, s’inclina devant la duchesse et renouvela son allégeance.

Nous, Vicomte de Chamilly noble de Bourgogne, viens ce jour renouveler allégeance a la Bourgogne et promet a sa légitime représentante vous Soranne, fidélité, aide et conseils sous le regard du très haut, qu’il me foudroie si je trahis.

Puisse votre règne être béni ma suzeraine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:45

Beatritz a écrit:
La Duchesse malade, reconnaissante, saisit de ses mains gantées le luxueux symbole de ses nombreux fiefs, inclina la tête vers sa suzeraine, et fit quelques pas en arrière.

-« Merci, Votre Grâce. Qu'Aristote et Saint-Bynarr bénissent votre règne. »

Et elle se retira, après avoir salué sa vassale, qui resterait sans doute jusqu'à la fin. C'était bien, en fin de compte : s'il se passait quelque chose d'inhabituellement surprenant, elle le lui raconterait !
La très féminine et très discrète suite de la Duchesse l'accompagna alors vers la sortie, sans détour par le buffet, car la maladie coupait l'appétit d'ordinaire vigoureux de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:46

Lorelei.d.ylfan a écrit:
Elle se fit annoncer puis entra dans la salle, les yeux modestement baissés comme il convenait à une jeune pucelle promise. De temps à autre cependant - bon sang ne saurait mentir - son audace se révoltait sous le carcan de son éducation, et les longs cils se relevaient pour laisser passer un brillant regard de jade. Diantre, Vaxilart était là ! Il serait vraiment très incorrect de le dévisager sous ce nouvel angle que lui confinait la promesse qu'il avait faite à sa mère. Très incorrect. Elle rougit soudain en se rendant compte que c'était très exactement ce qu'elle était en train de faire. Baissant de nouveau les yeux tandis qu'avant de prendre place, elle saluait la duchesse, elle fit ensuite signe à un valet pour lui remettre la vanillée lettre d'allégeances.

Citation :
[rp]Par la présente, moi, Armoria de Mortain, pour mes terres de Saulieu, je réitère mes indéfectibles liens avec la Bourgogne, que le temps n'a fait que renforcer, et où tendresse et devoir se mêlent en une parfaite harmonie.

Au Duché de Bourgogne, à ses terres, sa Couronne, à sa Duchesse Sorane, je forme de nouveau voeu lige de fidélité, conseil et soutien. Qu'elle fasse rayonner, comme le fit la majorité de ses prédécesseurs - donc, pas verbam, ni coluche, par exemple - notre belle et chère Bourgogne, et que Dieu la garde.

Armoria de Mortain, signe et scelle le 23 de Janvier 1458

[/rp]

Une fois le courrier remis, elle fit un rapide salut, et se rertira en toute discrétion. Elle sortait si rarement des terres maternelles qu'elle avait l'impression d'être regardée comme une bête curieuse le peu de fois où elle montrait son minois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:47

Theudbald a écrit:
Bourgogne s'empara de la lettre et remercia la demoiselle d'un sourire et d'une révérence discrète.
La demande d'allégeance de Son Altesse Armoria serait validée dans la soirée, après la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:48

La Duchesse du Nivernais s'en retournait à peine et déjà "Bourgogne", toujours sur le qui-vive, appelait le suivant.
En entendant le nom du vassal appelé, la Duchesse tressaillit de curiosité : Mais qui était donc Virgile d'Herbamtour dont elle n'avait jamais entendu parlé jusqu'à ce jour. Ses yeux emplis de curiosité guettait la salle de réception.

La déception s'afficha sur le visage de la Duchesse, quand elle vit Verbam se lever et approcher... De dépit, les épaules ducales s'abaissèrent. La cérémonie devint subitement bien moins plaisante et se transforma en corvée... La fatigue lui tomba dessus comme si on venait de lui passer autour du cou une écharpe de plomb et ses jambes lui rappelèrent combien un long stationnement debout lui était pénible.

Elle fit signe à Hector, sans sourire cette fois, en lui désignant un objet.

Stoïque, réussissant finalement à dissimuler sa souffrance tant physique que morale pour le coup, elle écouta Virgile d'Herbamtour faire son discours.


"Vicomte, il faut que je sois Duchesse pour apprendre votre prénom et votre nom, tant vous vous faites rare. Notez que votre absence ne me déplait pas tant que cela, je garde de mauvais souvenir de certains de vos chantages."

Elle marque un léger silence.

"Bien, puisque mon devoir de suzeraine l'exige, nous, Sorane, 24ème Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accorde en retour, pour la durée de notre mandat, protection, justice et aide."

Nouveau silence, pour une légère hésitation, juste le temps de vaincre une répulsion spontanée... Et elle s'avance et l'enlace brièvement, effleure à peine le Vicomte malgré son ventre bien rebondi, pointé du coté exprès, pour reculer aussitôt à sa place, à bonne distance.

Puis elle fait signe à Hector de tendre au Vicomte un objet assez long et à priori pesant, emballé dans une étoffe.


"Nous avons un présent à votre intention. Acceptez donc ce fléau de belle facture, serti au manche de trois rubis."

Et à peine les paroles prononcées, elle se détourne pour rejoindre le trône et y prend place, afin de ménager ses jambes et de se reposer un peu. Elle appelle d'ailleurs un valet et lui demande de lui apporter au plus vite une coupelle de fruits rouges.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:48

Theudbald a écrit:
Que le Duc de Saint Fargeau et Baron d'Auxonne s'avance. Votre Grâce Vaxilart de la Mirandole, venez, je vous prie, renouveler votre serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:48

Vaxilart a écrit:
Ah! On m’appelle!

Le Duc qui en était à son premier verre s’empressa de l’engouffrer avant de s’avancer sur le tapis rouge menant au trône de la Grande Duchesse d’Occident.

-Duchesse! Vous êtes de nature bonne et trop généreuse. Une motte de purin aurait déjà été généreux de votre part, mais ciel, un fléau orné de rubis... C’est tendre le bâton pour se faire battre…

M’enfin, m’enfin, passons les reproches! Vous êtes superbe, franchement. Et c’est pour moi un honneur de voir l’une de mes vassales accéder au plus beau trône de France et par ce fait, devenir à son tour ma juste suzeraine en l’état. Je ne saurais mieux servir autre que vous!

En un mot : félicitation votre Grasce.

Vous êtes aujourd’hui, à votre tour, confronté aux plaines de batailles de la politique extérieur et vous constatez également les enjeux qui trament notre existence. Il faut être grand et fort pour regarder ce monde sans revenir se morfonde sur quelques décrets de politique interne… En cela, sachez que je suis fier d’avoir, encore une fois suivant Ingeburge, une Duchesse digne de ses hautes responsabilités et du poids lui incombant les épaules.

Rien n’est facile dans votre tâche, mais sachez que vous pourrez compter sur moi. Puissiez-vous réclamer mes conseils ou mon aide. Sachez également que mon éternelle fidélité vous est acquise.

C’est en ces termes que je vous prête serment, que le rat m’enfonce bien profond si jamais à ce serment je faillis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Lun 8 Fév - 4:49

L'appel suivant résonna comme une douce musique aux oreilles de la Duchesse, et cette cérémonie redevint moins ennuyeuse.
D'autant plus que le valet venait de revenir avec une coupelle de fraises et de framboises et une autre de crème fouettée. Attrapant de ses doigts une fraise, elle la fit glisser dans le pot de crème avant de la porter à ses lèvres.

Elle se releva du mieux possible, son ventre semblait peser de plus en plus lourd et ne lui rendait pas la tâche aisée.
Une fois sur ses jambes, elle s'avança alors que le Duc venait à sa rencontre.
Elle sourit, un petit sourire énigmatique... Son regard se porta sur le Duc, dont la prestance était indéniable et au-delà du Duc vers un souvenir agréable qui à chaque fois réussissait à lui faire monter le rose aux joues. Que de souvenirs, il lui avait laissé en si peu de temps, l'un qui habitait ses rêves éveillés ou non, et l'autre un peu plus tangible, qui résidait non loin de son nombril. Le désir la tenaillait de raviver pour un fugace instant ce souvenir en profitant de l'occasion offerte...

C'est donc une Duchesse, aux joues roses et aux lèvres rendues encore plus pourpres par un reste de suc de fraise, qui écouta son habituel suzerain lui faire allégeance.
Comme à son habitude, le style lui plut, même si elle ne put réprimer un froncement de sourcils en entendant la conclusion portant sur un certain rat. Décidément les hommes, leur amour-propre et leurs rivalités incessantes... oublient trop souvent de faire appel à la raison.

Néanmoins, elle répondit d'un ton léger :


"Cher ami, nos rôles sont quelque peu inversés, cette fois-ci, et recevoir votre allégeance me semble presque incongru.
Rassurez-vous, je ne tends aucun bâton pour me faire battre et comme je vous l'ai promis, désormais, je ne reçois plus de coups sans le rendre.
Tout est affaire de symbolique, il ne faut jamais se fier aux apparences, tout ce qui brille n'est pas or !

Je sais bien que vous ne faillirez pas et que je pourrai toujours vous trouver prêt à répondre à toute demande. Jamais je n'aurai le moindre doute sur votre loyauté ou fidélité envers votre patrie, la Bourgogne, ni sur l'amitié et la confiance dont vous m'honorez depuis si longtemps."


Elle ajouta d'une voix encore plus émue :


"Vos compliments me vont droit au coeur et j'espère toujours les mériter."

Un court silence et :


"Duc de Saint Fargeau et Baron d'Auxonne, mon ami, moi, Sorane, 24ème Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accorde, avec une grande joie, en retour de votre loyauté et fidélité indéfectibles, pour la durée de mon mandat, protection, justice et aide."

Et cette fois-ci, la Duchesse se plia de très bonne grâce au rituel, réduisant l'espace qui la séparait de son vassal et avec un sourire amusé, elle déposa un léger baiser et un reste de fraise sur les lèvres du Duc... Juste un effleurement, une caresse à peine déposée et déjà passée.

Elle reprit sa place avec calme, l'air de rien, invitant Hector à s'approcher avec un présent, soigneusement empaqueté. Elle attrapa le paquet et reprit la parole :


"Je connais votre attrait pour le vaste monde, sur le plan diplomatique, mais pas seulement. Voici donc un cadeau qui, je l'espère, saura vous prouver la valeur de votre amitié à mes yeux. Il s'agit d'une copie, soigneusement réalisée et fidèle, d'une partie de l'ouvrage "l'Imago Mundi" du cardinal Pierre d'Ailly, son traité de cosmographie accompagnée d'une carte du monde."


Elle remit l'ouvrage toujours emballé puis recula pour prendre place et un peu de repos avant la poursuite de la cérémonie. Une nouvelle fraise suivit le même chemin que la précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:01

Theudbald a écrit:
Je prie Sa Grâce Asdrubaelvect de la Louveterie, Duc d'Amboise et de Luynes, Vicomte de Sombernon, d'Avallon et de Montbazon, Baron de Vouvray, de s'avancer et de renouveler serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:01

Breiz24 a écrit:
Diable, elle avait connu des cérémonies longues, mais celle ci battait tous les records!
Encore que, vu le peu de présent, elle risquait de s'achever plus vite que prévu. L'immonde traitre avait déjà allégé - très allégé d'ailleurs le serment, des deux cotés, amusant de voir cet homme haï jurer fidélité à des gens qu'il haïssait aussi. Quelques autres et... Ah! C'était à Vaxou multi-tâches de prêter serment. Elle se concentra bien sur son texte, croisant les doigts pour avoir quelque remarque amusée à lui faire lorsqu'elle irait rendre son prochain devoir au séminaire, qui prenait du retard d'aill...

Un rat? qu'il fasse quoi le rat?! Ah, ça, elle l'avait sa remarque truculente à ressortir.
Elle observa la duduche, voir si l'histoire de rat la faisait sourire. Elle souriait, certes. Pis elle avait un drôle de regard aussi. Et bah, elle l'aimais bien, son Seigneur-vassalisé!

La rouquine se tortilla sur sa chaise, à la recherche d'une position plus confortable. Marre, de cette jambe, mais alors, marre de chez marre!
Un léger soupir, et elle reporta son attention sur la duduche et la cérémonie, réprimant un baillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:01

Vaxilart a écrit:
Il n'aurait su dire où, ni pourquoi, mais ce baiser ne lui était pas inconnu...

M'enfin, le héraut appelait déjà le suivant - le temps pressait. Le Duc fit un pas en arrière, cadeau en main (il se demandait bien où il allait mettre toutes ces cartes si on lui en offrait à chaque allégeance!), avant de faire digne révérence à sa suzeraine vice-versa. Ce faisant, il se trouva pour la première fois face à ce ventre arrondi. Il ne s'en était jamais formalisé par avant... Mais au fond il se demandait bien qui était le père... Là encore, il eut une drôle d'impression... Il y avait définitivement quelque chose qui clochait dans cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:02

Asdrubaelvect a écrit:
Le Duc s'approcha de la Duchesse, laissant là ses deux enfants en compagnie de leur nourrice, il leur avait bien entendu demandé de rester sage -comme à leur habitude, il allait de soi.

Une fois arrivé devant elle il inclina légèrement mais respectueusement la tête.


Nous, Asdrubael de Montfort et de la Louveterie, Duc d'Amboise, de Luynes, Vicomte d'Avallon de Montbazon et de Sombernon & Baron de Vouvray vous reconnaissons comme légitime Duchesse de Bourgogne, vous prêtons hommage ainsi qu'allégeance au duché de Bourgogne. Nous vous jurons fidélité, aide, soutien armé et conseil pour le temps que le Très-Haut vous laissera diriger la terre des bourguignons.
Puissiez-vous gouverner la Bourgogne avec courage et force, dans l'affirmation de la souveraineté de notre duché et dans le plus strict respect des valeurs aristotéliciennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:02

Breiz24 a écrit:
La rouquine s'agitait sur son siège. Mal à l'aise. Pis pas confortable en plus. Elle n'allait peut-être pas pouvoir rester toute la cérémonie, d'autant que son mouflet était bien moins calme qu'avant, en grandissant.

Elle héla donc un valet qui passait par là, et lui remit un pli scellé, que l'homme alla porter au hér(os)aut.


Theognis a écrit:
Citation :
En l'honneur de Sa Grâce Sorane, Duchesse de Bourgogne par la volonté de la noblesse et du peuple bourguignon,

Moi Theognis Montereau, Baron d'Arquian, Baron de Seignelay, apporte le message suivant.

De nombreuses calomnies souillent mon nom dans les salles obscures des institutions de notre bon duché. Obscures, car en dépit de mon bon droit, refus est opposé à mes intendantes d'accéder au collège de la noblesse bourguignonne.
Je ne connais pas les sentiments qui animent mes adversaires. Je ne veux pas les connaître, de peur de me tâcher. La distance qui me sépare d'eux n'empêcherait pas la noirceur de leur vilenie d'atteindre mon âme.
Mais, vous, Sorane, dite la Pure, n'appuyez pas les criminels qui veulent souiller mon nom et ma réputation. Le Trône de Bourgogne mérite un grand prestige et une grande renommée. Toujours, j'ai œuvré dans ce but, d'un point de vue diplomatique, politique, militaire. Désormais, je m'attache à l'économie. J'espère apporter les richesses du royaume à vos pieds. Je ne sais pas si je réussirai. Mais, du moins, j'aurai essayé, et si vous regardez autour de vous maintenant, demandez-vous combien d'hommes et de femmes ont donné davantage que moi pour la Bourgogne.
J'ose prétendre que la majorité du conseil de la noblesse bourguignonne ne fait pas le compte.

Duchesse, Votre Grâce, Sorane, mon affliction ne m'empêchera pas de remplir mon devoir. Je chasse d'un revers de main les corbeaux qui me suivent, je méprise ces chiens qui donnent la patte.
Je vous fais mon allégeance pure et complète, par le service, l'aide et le conseil et je remplace les formules latines oiseuses par ce serment à cœur ouvert. Puissiez-vous m'accorder, comme tous vos prédécesseurs, protection, soutien, et justice.

Votre dévoué,


Elle le suivit du regard pour être bien sure que l'homme transmettait à qui de droit, puis elle reporta son attention sur la cérémonie, réprimant un baillement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:03

Snell a écrit:
Dans un carosse à six cheveaux en course folle vers la cérémonie

L'infâme Borgne de Bourgogne tenait son chapeau d'une main et la banquette du coche de l'autre, de peur que les cahots de la route ne lui fasse perdre l'un ou l'autre. Attriqué à la manière de la cour, enfin de la manière qu'il croyait être de la cour, il se trouvait ridicule avec les foutues poulaines, la robe rouge et le chapeau à larges rebords avec une large plume qui semblait se faner.

Et tout ça pour la cérémonie d'allégeances à la duchesse. Cérémonie à laquelle Snell, techniquement, n'avait pas besoin d'aller car son allégeance il la devait au duc de Corbigny et non à la duchesse de Bourgogne. Après un saut vertigineux du carosse ducal qui faillit encore une fois projeter le Borgne au plancher, ce dernier jeta un oeil, son seul, à son suzerain adoré.


Mon très cher suzerainichou...

Un autre cahot le fit grimacer. Son pauvre coccyx se plaignait fortement du manque de rembourrure de la banquette.

Peux-tu me rappeler pourquoi tu tenais à me traîner au triple galop jusqu'à cette cérémonie?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:03

Erikdejosseliniere a écrit:
Dans...Boum...! Le même...Arf...! Carrosse... Aïe...! Cahotant, cahin... Bling...!-Caha.


En retard, toujours en retard d'un coche, le Pair, mais pour cette fois, il avait une bonne raison : Il s'était, une fois encore, laissé embarquer dans une aventure guerrière à la suite de son Vassal d'amouuuuur et, quoi que n'ayant croisé que des perdreaux, quelques sangliers et d'innocents voyageurs, de loin en loin, ils n'avaient, pour l'heure, soulevé aucun lièvre à mettre sous la dent de leurs épées... Encore qu'une épée dentelée, c'est signe d'un bien mauvais entretien pour un homme d'arme, et son nouvel et jeune écuyer avait bien pris conscience, du moins l'espérait-il, qu'un maitre d'arme mal armé dans son fourreau c'est un peu comme un poème hermétique sur du vélin : ça ne sert qu'à faire joli devant les dames ! Mais notre Duc avait, pour l'heure, d'autres pensées bien plus graves... Après avoir rallié le coche de son ami à toute vitesse, vaguement revêtu de son vieux mantel de campagne, contemplant dans un même temps l'accoutrement de l'infâme, aussi à son aise dans ses braies qu'un jouvencel sur son pot, Erik se demanda s'il avait bien reçu son pathétique courrier, avant que de l'embarquer vers Dijon.

Dehors, entre deux tressautements du carrosse lancé à -trop- vive allure, l'autunois se laissa aller un instant à la contemplation de la vierge nature qu'ils traversaient, considéra le givre à la crête des arbres et les halos de brume qui couvraient, ici et là, la campagne bourguignonne en son endormissement hivernal. Un contre-coup plus brutal de leur engin de supplice lui fit ressentir tout aussitôt un éclair horriblifique au niveau de son fondement et, tachant de ne point trop exprimer la brève mais bien présente douleur, se mit à greloter intérieurement à la seule idée de ce qu'il allait devoir demander à l'infâme du Quai Baudon...

Profitant de ce qu'un morceau de route semblait moins abimé par les rigueurs de l'hiver -maudissant dans un même instant la lenteur des travaux de réfaction-, le -pas encore totalement- vieux Tri se mit en peine de répondre à son vis à vis sémurois, et néanmoins camarade de veillée, véritablement inquiété par sa question, sa missive ayant pourtant dû lui donner quelques éléments de réponse :


Mon bien cher vassalounet...

Erik considéra derechef les vêtements étriqués de son ami, s'efforçant de rester sérieux autant qu'il était possible... Fort heureusement, le froid glacial lui tirait tant et si bien les traits que c'est avec peine, déjà, qu'il parvenait à parler.

... N'aurais-tu point vu mon messager avant que de filer ce train d'enfer -Il fit le geste de se signer- vers notre château dijonnais ? Bien sur, je pourrais te dire que t'avoir à mes cotés pour ces sapristi de pénibleries d'allegeance m'emplit de joie tout autant que de fierté... Ce serait vrai ! Je pourrais ajouter qu'il me plait que l'on te voit en bonne place auprès des autres représentant de notre noblesse, toi, l'orgueil de ta ville : ce serait tout aussi juste et justifié... Mais...

Le froid ? Les divers excès auxquels le bourguignon se livrait parfois ? Une certaine gêne à avouer ce qu'il avait à ajouter ? Bingo ! Tout cela en même temps : le Duc se mit à rougir de fort curieuse manière, sans aucun doute tout autant que ses deux parties charnues du dessous l'étaient par la faute de cette fichue route !

... Mais... Hum... Vois comme je suis accoutré, mon vassal à moi ! Je t'ai suivi sans l'ombre d'une hésitation, mais aussi sans la moindre réflexion... Et je crains n'avoir pris dans mes malles que le nécessaire d'un noble au combat et le strict minimum pour les quelques soirées tavernières que je m'accorde de temps à autre...

Très faux-jeton, Erik ajouta, sensiblement narquois, mais point trop...

Tu n'aimerais point que l'on puisse avoir à redire quoi que ce soit de la Maison Corbigny, je cuide ! Que cela soit au feu ou dans la représentation...

Se raclant rapidement la gorge, Erik reprit et son souffle et son courage à deux mains, terminant :

D'ailleurs, je te trouve fort accorte dans cette tenue qui te va comme gantelet de fer sur main de bretteur !

Sachant suffisamment bien que son vassal n'appréciait guère la flagornerie, le Pair n'osa, d'une voix plus que modeste et tremblotante, le regard à l'extrême limite de l'imploration, en ajouter plus que :

Sauve-moi la mise, mon Snellounet... Je ne vais quand même pas me présenter devant Sorane dans cette tenue...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:03

Angelique0309 a écrit:
La Baronne d'Ancy le Franc arriva un peu en retard, mais elle arriva....une roue avait cassé en chemin, et pour trouver un lyonnais qui veuille bien la lui réparer en acceptant une simple aumône... bah ça courait pas les rues, d'ailleurs elle soupçonnait un sabotage...son carrosse n'tait plus à la même place qu'avant quand elle était allé le rejoindre.

Elle rajusta un peu sa mise, se recoiffa grâce au nécéssaire offert par la Duchesse Ingeburge dont elle ne se séparait jamais, elle sourit, ne pouvant s'empecher de penser aux cadeaux utiles faits par la Duchesse, dont un fameux savon d'alep.

Angelique pénétra donc dans la salle de récéption et salua les autres nobles de sa connaissance d'un grand sourire, priant pour que personne n'ait remarqué son absence, elle se positionna à côté du Duc Vaxilart, pour sûr lui il était arrivé de bonne humeur, avec un eu de chance, certains penseraient qu'elle était à ses côtés depuis le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:04

Theudbald a écrit:
Un valet transmit la lettre de Theognis au héraut. Celui-ci en parcourut rapidement le contenu et la transmit à son tour à un autre valet, tout vêtu d'azur, celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:04

Snell a écrit:

Snell dévisagea son suzerain tout en essayant de se souvenir de son serment de vassalité.

Qu'avait-il donc juré, déjà? Obsequium, auxilium et consilium, non? Le latin du Borgne n'était pas au point, mais il était quand même convaincu que ces trois mots ne concernaient pas les vêtements... il aurait fallu dire vestimentum ou habillatum, peut-être... superventedefindesaisonum, à la limite. Mais bon, il n'y avait rien eu de cela. Il en était convaincu.

Une autre bosse sur le chemin le fit sauter sur son siège et causa l'armure d'Erik à grincer.

Mouais... mais après tout, le suzerainichou du Borgne était avant tout son ami, et Snell ne pouvait quand même pas laisser tomber son ami. S'il pouvait l'aider, c'était son devoir de le faire.


Bon, ne perdons pas de temps, alors.

Il lança son chapeau à son ami. Les poulaines suivirent de près. Il n'était pas fâché de les enlever, celles-là. Il entreprit ensuite d'enlever sa robe tant bien que mal dans le coche bondissant, mais justement, sans mains pour le retenir, l'infâme Borgne se retrouva sur l'infâme plancher au prochain cahot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorane
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 5904
Localisation : Autun, Duché de Bourgogne
Date d'inscription : 10/01/2008

MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   Dim 28 Fév - 6:04

Cardinal a écrit:
le beau cardinal qui goûtait trop son ataraxie nuits-saint-georgesque pour apparaître à nouveau à une cérémonie d'allégeance si peu de temps après la dernière décida de ne point s'y rendre ... il renouvellera son allégeance par le suivant écrit qu'il fera mander à la ravissante duchesse ...

le beau cardinal a écrit:
belle enfant et néanmoins duchesse de bourgogne,
c'est avec un plaisir non feint que le beau cardinal prend aujourd'hui la plume pour vous assurer de son indéfectible allégeance à la bourgogne ...

le beau cardinal espère juste que vous aurez l'extrême amabilité de lui pardonner son absence et saurez vous contenter de cette humble missive ...

toujours est-il que nous, cardinal, baron de nuits-saint-georges et duc de beaujeu par la volonté de l'inhumain aristote redisons aujourd'hui préférer souffrir mille morts atroces plutôt qu'avoir à faillir à notre serment contracté il y a fort longtemps envers l'éternelle bourgogne ... nous reconnaissons en outre en la personne de la ravissante sorane la duchesse légitime de bourgogne et lui assurons tant notre soutien que nos conseils, aussi modestes fussent-ils ...

longue vie à la duchesse et vive la bourgogne

amicalement
cardinal, baron de nuits-saint-georges, duc de beaujeu et pair de france

après une rapide relecture le beau cardinal ajouta encore la date et son sceau avant de confier la missive à une personne de confiance qui saura la faire parvenir à qui de droit, accompagnée d'un tonneau de vin de nuits-saint-georges, à consommer avec modérément de modération ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cérémonie d'allégeance à la Duchesse (24 janvier 1458)
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [28 Janvier 1458-2nd mandat Lily-jane] Stiv Rieux, Seigneurie de Réalmont
» Programme des Elections Ducales Dauphinoises de Janvier 1458
» Janvier 1458
» [RP - 25 janvier 1458] Banquet de festoiement
» [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais des ducs de Bourgogne :: Château de Dijon :: Salle de Réception-
Sauter vers: