Palais des ducs de Bourgogne

Des murailles fortes, un palais imposant et tortueux, des clochers et beffrois innombrables... De très loin le voyageur devine que la Cité de Dijon est le siège d'un puissant et riche duché.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Lun 19 Oct - 23:12

[Après la cérémonie d'allégeance]


Les douze coups de minuit avaient depuis quelques temps maintenant sonné, marquant par leur inexorable passage la fin de la cérémonie d'allégeances.

Ingeburge avait quitté le salon de réception, partagée entre les différentes émotions qui l'assaillaient. Elle se sentait soulagée et triste, survoltée et lasse et oscillait donc entre tout et son contraire.
Mais il lui fallait pourtant ne pas fléchir, demeurer concentrée, elle avait encore à faire, elle devait encore s'acquitter de quelque chose d'important : répondre aux allégeances épistolaires. Autant le faire de suite et après, elle pourrait ne plus y penser.

Quelques chandelles étaient allumées, de manière à n'éclairer que le bureau, le reste de la pièce restant plongé dans une apaisante mais troublante pénombre. Les lettres avaient déjà été portées et attendaient d'être relues, soigneusement posées en une petite pile.
Elle prit place derrière sa massive table de travail et se mit sans plus tarder à l'ouvrage.

Le premier pli était celui adressé par Armoria :

Armoria a écrit:
Citation :
Moi, Armoria de Mortain, pour mes terres de Saulieu et comme depuis le premier jour où les reçus, je jure fidélité, conseil et soutien armé à l'éternelle Bourgogne, à ses terres, à sa Couronne et à celle qui la porte, la Duchesse Ingeburge, ma suzeraine, et cet hommage est mon lige. Que pour félonne sois tenue si j'y devais manquer.

Fait en rase campagne, le 14* d'Octobre 1457,
Armoria de Mortain signe et scelle


(*le temps de venir, quoi)

La Duchesse de Bourgogne y fit réponse, ou plutôt, réponses :
Citation :
Citation :

    A Armoria de Mortain, Princesse d'Etampes, Duchesse des Dombes et de Saulieu, Baronne d'Ath,
    Salutations et bénédictions.




    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, vingt-troisième Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accordons et ce, pour la durée de notre mandat protection, justice et aide pour vos terres de Saulieu.



    Rédigé et scellé au Palais des Ducs de Bourgogne dans la nuit du seize au dix-sept octobre de l'an de grâce MCDLVII.




Citation :

    Votre Altesse,


    J'espère que vous vous portez bien et que ce qui vous retient hors de Bourgogne ne vous cause point trop de tracas.
    A votre retour à Saulieu, vous trouverez le présent que j'ai remis à tous les vassaux ayant prêté allégeance. J'espère que ce cadeau quelque peu bruyant mais ô combien doux vous permettra de penser à autre chose que tout ce qui vous accapare au quotidien.


    Que le Très-Haut veille sur vous.


    SA Ingeburge vAO.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Dim 1 Nov - 16:33

La missive suivante fut décachetée... et quelle missive! A nouveau, elle ressentit ce petit pincement de cœur qu'elle avait connu à la réception de la lettre. La journée qui venait de s'achever n'était pas celle qui avait vu Ingeburge faire la connaissance du beau Cardinal et la duchesse se demandait si ce jour finirait par arriver. Elle l'espérait pourtant, elle souhaitait pouvoir être introduite auprès de cette figure tutélaire de Bourgogne comme elle avait eu l'honneur d'en rencontrer d'autres comme Armoria, Asdrubaelvect, Erik, Gaborn ou Maathis. On lui avait conté moult anecdotes et récits relatifs à la Bourgogne et elle aurait voulu à défaut de pouvoir être présentée à tous les acteurs de cette glorieuse histoire pouvoir connaître ceux qui étaient encore en vie.

C'est donc un peu attristée qu'elle relut la lettre d'allégeances qui lui avait été adressée :

cardinal a écrit:
Citation :
belle enfant et néanmoins ravissante duchesse de bourgogne,
puisqu'il l'inhumain aristote aura voulu que la bourgogne ait pour un nouveau mandat votre auguste personne à sa tête, vous ne serez sans doute pas surprise d'apprendre que le beau cardinal maintienne son indéfectible allégeance en l'éternelle bourgogne ... ayez simplement la bonté d'excuser son inexcusable absence dont découle l'existence même de la missive que vous tenez présentement dans vos blanches mains ...

entendez donc à nouveau que nous, cardinal, baron de nuits-saint-georges et duc de beaujeu par la volonté de l'inhumain aristote, réitérons aujourd'hui notre serment d'allégeance à l'éternelle bourgogne et reconnaissons en la charmante ingeburge sa duchesse légitime qui reçoit de fait notre entière obéissance ainsi que les cas échéants nos modestes conseils et toute notre aide, dans la mesure des forces que l'inhumain aristote daignera nous confier quelques temps encore ... ordonnez et vous serez exécutée ...

puisse l'inhumain aristote foudroyer le beau cardinal plutôt que le voir un jour faillir à son serment ...

fait à nuits-saint-georges le 13 octobre 1457
cardinal, baron de nuits-saint-georges, duc de beaujeu et pair de france
Ses yeux se posèrent ensuite sur les tonneaux qui avaient été portés dans son bureau. Du vin, en gage de présent et quel vin! Du Nuits-Saint-Georges. Elle qui appréciait les nectars de qualité ne pouvait être que touchée.

La première partie de sa réponse fut aisée, elle s'en tenait à ses devoirs. Mais pour l'autre, elle hésita quelques instants... Finalement, sa plume courut sur le vélin, avec aisance. Elle contempla son ouvrage, songeuse :

Citation :
Citation :

    A Cardinal, Duc de Beaujeu, Baron de Nuits-Saint-Georges,
    Salutations et bénédictions.




    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, vingt-troisième Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accordons et ce, pour la durée de notre mandat protection, justice et aide pour vos terres de Beaujeu et Nuits-Saint-Georges.



    Rédigé et scellé au Palais des Ducs de Bourgogne dans la nuit du seize au dix-sept octobre de l'an de grâce MCDLVII.




Citation :

    Votre Grâce,


    Je permets — et j'espère que vous me pardonnerez ce qui pourrait s'apparenter à de l'impudence — de vous adresser ce pli moins conventionnel et certainement plus personnel.

    Je tenais avant toute chose à vous remercier pour ce présent que vous me fîtes porter en sus de votre allégeance épistolaire. Cette attention à laquelle je ne m'attendais guère s'ajoute à tout ce que l'on m'a dit sur vous. Vos vignes sont vantées dans tous les royaumes connus, je prendrai donc bien garde à ce que les barriques que vous m'avez offertes soient conduites chez moi avec tout le soin nécessaire.
    Et c'est cette attention combinée au portrait que l'on m'a fait de vous qui me poussent à vous faire savoir que j'aurais aimé pouvoir vous rencontrer afin de vous être présentée. J'en serais assurément fort honorée mais je comprends qu'après tout ce que vous avez donné à la Bourgogne et au Royaume de France, vous aspiriez à la quiétude et au repos.

    Puissiez-vous me pardonner mon audace.


    Que le Très-Haut veille sur vous.


    SA Ingeburge vAO.





    P.S. : Un petit agneau accompagne cette lettre, il s'agit là de mon cadeau à tous les féaux vassaux de Bourgogne, en hommage à l'ordre de la Toison d'Or.


Ce serait de toute façon que la réponse qu'elle avait faite deux mois plus tôt. Le pli rejoignit donc le premier déjà rédigé, pour envoi.

_________________


Dernière édition par Ingeburge le Dim 1 Nov - 16:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Dim 1 Nov - 16:46

Ingeburge, sur sa lancée, décacheta la lettre suivante :
Guilhem_de_vergy a écrit:
Citation :
Nous, Guilhem de Vergy, Comte de Beaumont-sur-Sarthe, Baron de Saint-Vérain, Seigneur d'Auriac.

Prêtons allégeance à la nouvelle Duchesse élu par le peuple Bourguignon et reconnu par le Roy, Levan III de Normandie, Ingeburge , pour nos terres sises en la Baronnie de Saint-Vérain, lui jurons, ainsi qu'à notre bien aimé souverain, fidélité, conseil et aide armée si besoin devait s'en faire ressentir.

Que le très haut puisse veillez sur votre mandat et guider votre esprit pour le bien de vos habitants.

Fach en la ciutat de Borgon Nuòu, en Limosin, lo vint e sheis Octobre mila quate cents cinquanta e sèt.




Petit nez qui se fronce au vu de la date étrange de la lettre. Duchesse qui tique au " nouvelle "... nouvelle, nouvelle, elle était toujours la même!
Ce vassal là, elle ne le connaissait pas et quelque chose lui disait qu'elle ne risquait pas de le voir un jour, sauf à se déplacer elle-même jusqu'à lui. Il vivait dans le sud au vu du patois qu'il lui sortait... Limousin... Hum, non, pas demain la veille que le baron foulerait le sol du duché où il était pourtant fieffé. Et bien, elle en dirait ce qu'elle en pensait :

Citation :
Citation :

    A Guilhem de Vergy, Comte de Beaumont-sur-Sarthe, Baron de Saint-Vérain, Seigneur d'Auriac,
    Salutations et bénédictions.




    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, vingt-troisième Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accordons et ce, pour la durée de notre mandat protection, justice et aide pour vos terres de Saint-Vérain.



    Rédigé et scellé au Palais des Ducs de Bourgogne dans la nuit du seize au dix-sept octobre de l'an de grâce MCDLVII.




Citation :

    Votre Grandeur,


    Nous ne nous connaissons, je n'ai en tout cas pas le souvenir de vous avoir rencontré en Bourgogne ou même ailleurs. Pourtant, Dieu sait combien je voudrais, et la Bourgogne même, pouvoir faire connaissance de tous mes vassaux comme je voudrais que ceux-ci prennent la peine de s'informer des activités de la noblesse bourguignonne qui, dans sa grande sagesse, se réunit en collège. C'est d'ailleurs là qu'elle peut me conseiller comme promis lors de chaque allégeance et me faisant un devoir de la consulter, j'apprécie de pouvoir compter sur chacun de ses membres.
    Un serment n'a en effet de valeur que s'il est concrètement mis en application mais je gage que vous le savez et que vous mettrez donc tout en œuvre pour l'honorer.


    Que le Très-Haut veille sur vous.


    SA Ingeburge vAO.





Parfait. Mesuré mais significatif. Enfin, c'était à espérer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Dim 15 Nov - 23:50

Après ce pli pour lequel, elle en aurait misé des richesses, elle n'aurait jamais de réponse, elle s'occupa du courrier suivant :
Juliette a écrit:
Citation :
A la duchesse de Bourgogne,

nous Juliette d'Harles de Lasteyrie, Baronne de Mervans, Dame d'Etroyes et douairière de Meyssac, vous saluons.

notre lettre manquera sûrement d'originalité par rapport à toutes celle que vous recevez pour cet évènement. Cela n'enlève en rien la sincérité des propos.

Nous, pour nos terres de Mervans, reconnaissons, son Excellence Ingeburge duchesse de Bourgogne, désignée pour mener au mieux ce duché auquel nous sommes attachée depuis notre naissance.
Nous jurons sans aucune gêne ni doute, fidélité, conseil et aide militaire si le besoin s'en faisait ressentir.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser de notre absence à cette cérémonie mais comme vous le savez sûrement, des obligations nous retiennent en Normandie.

Veuillez recevoir nos salutations les plus respectueuses.

Juliette d'Harles de Lasteyrie

faict à Lisieux, le 31 octobre 1457.


Et la réponse vint, aisée :
Citation :
Citation :

    A Juliette d'Harles de Lasteyrie, Baronne de Mervans, Dame d'Etroyes et douairière de Meyssac,
    Salutations et bénédictions.




    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, vingt-troisième Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accordons et ce, pour la durée de notre mandat protection, justice et aide pour vos terres de Mervans.



    Rédigé et scellé au Palais des Ducs de Bourgogne dans la nuit du seize au dix-sept octobre de l'an de grâce MCDLVII.




Citation :

    Ma dame,


    Nous comprenons aisément que vous n'ayez pu vous déplacer jusqu'en Bourgogne afin de présenter vos devoirs et je dois dire que c'est en cela que votre missive se distingue des autres, je vous prie de m'en accroire, car vous êtes l'une des seules à expliquer pourquoi vous ne pouviez physiquement être en salle de réception du palais ducal. Soyez-en donc remerciée.
    Et, voyez-vous, venir en Bourgogne aurait été pure folie au vu des troubles que traverse en ce moment tout le nord du Royaume de France.

    Nous aurons d'autres occasions, j'en suis certaine, de pouvoir nous rencontrer.


    Que le Très-Haut veille sur vous.


    SA Ingeburge vAO.





Au suivant!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Lun 16 Nov - 0:01

Et le suivant, quel suivant! Elle en serait tombée de sa chaise si elle avait été ivre ou peu attentionnée ou pis, peu attentionnée, défaut rendu encore plus prégnant par une ivresse avancée... Mais elle n'était ni déconcentrée, ni ronde comme une barrique et elle put profiter de son étonnement avec l'intégralité de ses capacités mentales : Guillaume de Talensac semblait être revenu parmi les vivants! Pour une nouvelle, c'en était une de taille car elle ne l'avait pas vu depuis cette audience à l'Officialité de Bourges... Dans ne autre vie en somme.

C'est donc intriguée qu'elle prit connaissance de ce pli inattendu :

toultoutim a écrit:
Citation :
Par la grâce d'Aristote,
nous, [Guillaume de Talensac, dit Toultoutim], humble Vicomte et Baron de Clamecy et Givry en Bourgogne,

à vous, Ingeburge, Duchesse de Bourgogne par la grâce des urnes,



Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, Ingeburge, Duchesse de Bourgogne par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait vous opposer vous, Ingeburge, Duchesse de Bourgogne, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrerions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

nous Guillaume de Talensac, humble Vicomte et Baron de Clamecy et Givry en Bourgogne, a écrit et ratifié,

En ce jour de 16 Octobre à Joinville

Qu'il en soit ainsi


Guillaume de Talensac



Mouais. Pas très original ce retour mais allait-elle se plaindre? Plus de nobles actifs, cela voulait dire plus de conseils et d'opinions, et ça, elle adorait! Elle produisit donc d'abord le pli protocolaire et y adjoint une missive personnalisée et tout vibrante :
Citation :
Citation :

    A Guillaume de Talensac, Vicomte de Clamecy, Baron de Givry,
    Salutations et bénédictions.




    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, vingt-troisième Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accordons et ce, pour la durée de notre mandat protection, justice et aide pour vos terres de Clamecy et Givry.



    Rédigé et scellé au Palais des Ducs de Bourgogne dans la nuit du seize au dix-sept octobre de l'an de grâce MCDLVII.




Citation :

    Monseigneur!


    Vous ne pouvez imaginer à quel point grande est ma surprise en ce jour. Vous êtes ainsi en vie et lucide, vous êtes donc ainsi de retour et ma foi, dans les temps! Cette nouvelle est tout bonnement merveilleuse et je pèse et je leste et je souligne mes mots!

    Nos souvenirs communs — votre mariage, votre séparation — ne sont guère heureux — surtout pour vous — mais j'ose espérer que nos rapports ne souffriront pas de ces péripéties passées et que vous me ferez la joie de vous présenter au Collège de la Noblesse où vous retrouverez vos pairs à qui vous avez indubitablement manqué.

    Tout bonnement merveilleux!


    Que le Très-Haut vous garde en pleine forme, ce serait bête de vous perdre à nouveau.


    SA Ingeburge vAO.





Un léger sourire étira ses lèvres et sa main, alors que ses yeux se perdaient dans le vague, se porta, sans la regarder, sur la missive suivante...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Lun 16 Nov - 21:02

Un peu ailleurs, elle ouvrit la lettre et parcourut distraitement son contenu :
Paula Estèva d'Alanha a écrit:
Citation :
De Nos, Paula Estèva d'Alanha, dich Lengadòc, Comtessa consòrt de Gevaudan, Baronessa consòrt d'Alanha e Senhoressa de Sant Martì Lavardinienc .
Entà los tèrras de la Baronià de Malpertuis, de part de la pichona Jehanne Elissa de Volpilhat que avèm la Tutèla;

A Vos, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg , Duquessa de Borgonha;


Adissiatz !


Per la estanta portam alieugient de la Baronià de Malpertuis a la fòrça graissa garlandèl de Borgonha, prometèm ne aquò conselhatge, sostaire e fiseletat per la dich Baronià que gerissèm ne caletra de Tutairitz de la jovena Baronnessa Jehanne Elissa de Volpilhat, Eiretadora de la seuna Maire Marguerite Corteis de Volpilhat.


Escrich e sagelat de la Nòstra man a Menda la Polida, Octobre -VIISD.


Elle n'y comprit goutte. Quelque peu intriguée, la duchesse lut une deuxième fois la missive et donc une troisième car deuxième et non seconde. Et rien n'y faisait, la langue employée lui était totalement inconnue. Certains mots étaient compréhensibles mais pour les autres... Elle fronça légèrement le nez, embêtée et aussi un peu contrariée car nom de Dieu, ça lui rappelait le provençal.

Elle poussa donc un cri :

— Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah!

Avant de s'intéresser au pli suivant. Il fallait vraiment qu'elle pense à autre chose avant de se replonger dans le pli. Et une biture aussi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Lun 16 Nov - 21:20

Après s'être quelque peu sustentée, Ingeburge revint à sa table de travail, rassérénée. Manger avait toujours eu un effet apaisant sur elle et c'est donc revenue de son émoi bien légitime qu'elle s'occupa à nouveau des lettres qui l'attendaient. Il lui en restait quelques-unes et les deux suivantes qu'elle décacheta tour à tour étaient elles de facture classique. De quoi là encore lui permettre de se remettre :
clothylde a écrit:
Citation :
Par la grâce d'Aristote,

Moi, Clothylde Landrevault, humble baronne de Couches en Bourgogne,

à vous, Ingeburge von Ahlefldt-Oldenbourg, Duchesse de Bourgogne par la grâce des urnes,

salut.

Par la présente, je reconnais comme suzerainne, Ingeburge von Ahlefelt-Oldenbourg, Duchesse de Bourgogne par la grâce des urnes.

Que je vous dois désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait vous opposer vous, Ingeburge von Ahlefelt-Oldenbourg, Duchesse de Bourgogne, mon suzerainne, à un tiers, je jure que je prendrais cause pour vous.

Que je ne puisse enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant j'osais le tenter, que je sache que j'encourrais l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de mon serment obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, j'ai décidé de la confirmer par ma main et de la signer par l'impression de mon sceau.

Moi Clothylde Landrevault, humble baronne de Couches en Bourgogne, ai écrit et ratifié,

Fait à Autun, le 16 novembre 1457.

Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.
Casanier a écrit:
Citation :
Par la grâce d'Aristote,

Nous Casanier de la Forge d’Antan, Baron de Lormes

à vous, Ingeburge, Duchesse de Bourgogne par la grâce des urnes,

salut.

Par la présente, je reconnais comme suzerain, Ingeburge, Duchesse de Bourgogne par la grâce des urnes.

Que je vous dois désormais respect, aide et conseil,

Que si un conflit venait vous opposer vous, Ingeburge, Duchesse du Bourgogne, mon suzerain, à un tiers, je jure que je prendrais cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre serment obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

Nous Casanier de la Forge d’Antan, Baron de Lormes en Bourgogne, a écrit et ratifié,

Fait à Lormes, le 16 Octobre 1457.

Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.



Les réponses furent tout aussi classiques :
Citation :

    A Clothylde Landrevault, Baronne de Couches,
    Salutations et bénédictions.




    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, vingt-troisième Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accordons et ce, pour la durée de notre mandat protection, justice et aide pour vos terres de Couches.



    Rédigé et scellé au Palais des Ducs de Bourgogne dans la nuit du seize au dix-sept octobre de l'an de grâce MCDLVII.




Citation :

    A Casanier de la Forge d’Antan, Baron de Lormes,
    Salutations et bénédictions.




    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, vingt-troisième Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accordons et ce, pour la durée de notre mandat protection, justice et aide pour vos terres de Lormes.



    Rédigé et scellé au Palais des Ducs de Bourgogne dans la nuit du seize au dix-sept octobre de l'an de grâce MCDLVII.





Du bien bel ouvrage...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Mar 17 Nov - 0:01

Ingeburge s'intéressa de nouveau à la missive émanant de la Comtesse du Gévaudan mais aussi héraut et donc Officier Royal. Cette lettre la laissait perplexe et elle ne savait comment la traiter. Elle avait donc besoin d'un expert qui saurait la conseiller.
Aussi sonna-t-elle afin qu'un domestique vienne à sa rencontre.

Au valet venant de pénétrer dans son bureau, elle déclara :

— Je ne sais si à cette heure aussi avancée le poursuivant d'armes de Bourgogne est encore au palais mais je dois le voir, de toute urgence. Regardez d'abord aux alentours de la salle de réception et ensuite, si vous ne le trouvez pas dans les bureaux des hérauts.

L'homme s'inclina et sortit rapidement afin de trouver Theudbald.

La Duchesse de Bourgogne quant àelle examina à nouveau la lettre, songeuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Theudbald
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1978
Localisation : Irancy, ou Tonnerre
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Mar 17 Nov - 0:19

Theudbald s'apprêtait à quitter le palais après avoir blasonné jusque assez tard, lorsqu'il fut rattrapé par le valet envoyé par la duchesse.

Comment vous dites ? De toute urgence ?
"Mais qu'est-ce don' qu'j'ai glandé encore ?"
Bon, je vous suis.

Il arriva devant l'office de la duchesse et attendit d'être introduit...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Mar 17 Nov - 0:38

Le valet revint quelques instants plus tard et trouva la duchesse en train de se réchauffer les doigts devant la cheminée du bureau. L'homme s'inclina et déclara :
— Votre Grâce, messire Theudbald est ici, dans la salle où vous tenez audience.
— Bien, merci.

Ingeburge quitta sa place devant l'âtre et se dirigea vers son bureau où elle prit la lettre de la tutrice de la Baronne de Malpertuis. Elle se rendit ensuite dans la pièce où se tenait son invité et l'accueillit, reconnaissante :
— Merci à vous de vous être déplacé jusqu'ici à une heure si avancée. Mais je ne pouvais faire autrement, j'ai en effet besoin de votre avis éclairé.
Elle retint un frisson, il faisait nuit, elle était debout depuis l'aube et elle se sentait exténuée après la cérémonie d'allégeances qu'elle venait de présider. Theudbald aussi était sur le pont depuis un moment déjà.

La Duchesse de Bourgogne expliqua donc sans tarder davantage l'objet de son appel :

— Je suis depuis quelques heures maintenant plongée dans la rédaction des réponses à apporter aux allégeances épistolaires que Sa Grandeur Nebisa m'a remises. Et j'ai ouvert ceci.
Elle tendit la lettre de Polstephie et demanda :
— Qu'en pensez-vous?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Theudbald
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1978
Localisation : Irancy, ou Tonnerre
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Mar 17 Nov - 0:58

Theud prit la lettre :

Paula Estèva d'Alanha... Ah, je connais de nom. C'est Languedoc ! J'étais mercenaire pendant un moment dans ce coin-là. Y'a peut-être des mots qui vont me revenir...

Après un instant :

Nan, le mieux, ça serait de lui écrire pour lui demander une traduction. On est en Bourgogne. L'allégence est censée se faire en bregognon, ou en françois. Voudriez-vous que je m'en charge ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Mar 17 Nov - 1:44

A la première remarque de Theudbald, elle glissa :
— Si fait, il s'agit bien d'un pli héraut du Languedoc, Sa Grandeur Polstephie est tutrice de la jeune Vicomtesse de Cauvisson fieffée en Bourgogne.

Cela, elle l'avait compris... Elle écouta l'avis du poursuivant puis répondit :
— Oh, je ne savais pas que vous aviez connu le Languedoc. Pour ma part, je connais également, un peu, je me souviens d'une traversée du comté escortée par des hommes de l'ost local, un heureux souvenir d'ailleurs...
Cessant de divaguer, elle reprit le fil :
— Et j'ai vécu en Provence, longtemps, c'est pourquoi certains termes me semblent compréhensibles mais pour d'autres... Je suis bien embêtée, je ne voudrais pas commettre d'impair et répondre à côté. Et surtout, j'aimerais comprendre tout ce qui m'est envoyé. Je ne doute pas du contenu mais je suis tout de même surprise de n'avoir pas eu de copie en une langue que je puisse comprendre.
Je vous laisse donc vous en charger, merci à vous, pour votre venue et pour votre aide.


Ses lèvres s'étirèrent en un léger sourire. Dieu qu'elle était exténuée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Sam 21 Nov - 3:47

Après le départ de Theudbald, elle décacheta un nouveau pli :
Maathis a écrit:
Citation :
De Nous, Athanase Serwane Damase Basile Maathis, vicomte de Mellecey et seigneur de Pisy, tutélaire de la Toison d'Or,
À Vous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, duchesse de Bourgogne,
Salut !

Par la présente, nous renouvelons, en tant qu'il est de besoin, notre serment d'attachement et de dévouement à la couronne de Bourgogne, et en son représentant légitimement élu, l'assurant comme il a toujours été, de notre indéfectible fidélité, de notre infrangible aide et de notre incorruptible conseil. Que félon soyons déclaré, si jamais faillissions...

Laquelle avons écrit et ratifié, en notre castel de Germolles sur nos terres baillées de Mellecey,
Le douzième d'octobre de l'an 1457.

La réponse à apporter fut aisée :
Citation :

    A Athanase Serwane Damase Basile Maathis, Vicomte de Mellecey et Seigneur de Pisy,
    Salutations et bénédictions.




    Nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, vingt-troisième Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accordons et ce, pour la durée de notre mandat protection, justice et aide pour vos terres de Mellecey.



    Rédigé et scellé au Palais des Ducs de Bourgogne dans la nuit du seize au dix-sept octobre de l'an de grâce MCDLVII.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Sam 21 Nov - 4:18

La corvée, hélas, n'était pas achevée. Et quand elle prit connaissance de la dernière allégeance épistolaire qui lui restait à traiter :
Theodomir a écrit:
Citation :
Nous, Théodomir de Hennfield, Baron de Ciel,

À vous, Ingeburge von Alhefeldt, Duchesse de Bourgogne, notre suzeraine,

Le salut.

Par la présente et pour les temps à venir, prestons serment d'indéfectible allégeance à la Bourgogne, terre de notre naissance qui vit s'élever aux honneurs nos deux illustres parents, Feue Djemilee Al Liyhan Mutansir, Duchesse de Louhans & Feu Gaborn de Hennfield, Duc de Louhans et Baron de Château-Chinon.

Par ladite allégeance, nous nous engageons à vous devoir obsequium, auxilium, consilium et à prendre cause pour vous, notre suzeraine, et la Bourgogne en cas de conflit ; pour peu que ce que vous exigeriez de nous n�aille pas à l�encontre des Vertus de L�Aristotélicisme.

Nous Théodomir de Hennfield, Baron de Ciel en Bourgogne, avons écrit et ratifié.
Faict et daté à l�abbaye St Arnvald, le dixième jour d�octobre de l'an de Pâques MCDLVII.

Elle grimaça et lâcha la lettre. C'était....brrrrrr. Et comme la duchesse n'était pas de celles à penser, ou du mons, à cacher ce qu'elle pensait; son correspondant malgré elle, saurait tout de ce qu'elle... pensait :
Citation :

    A Théodomir de Hennfield, Baron de Ciel,
    Salutations.




    Monsieur,


    Il est assez indécent et déplacé que vous osiez parler d'indéfectible allégeance à la Bourgogne alors que vous n'avez pas daigné accorder à celle-ci par le passé les égards que vous prétendez avoir aujourd'hui pour elle. Indécent et déplacé car nous ne sommes pas dupes, Monsieur, de vos manigances. Vous êtes parfaitement au courant du déroulement des procédures et des usages ayant vous-même porté les plis de vos parents que vous citez dans votre missive quand ceux-ci n'étaient pas disponibles. Vous avez également su trouver le chemin afin de demander la mise à jour de vos armes personnelles suite à votre héritage. Mais c'est bien là le seul que vous ayez daigné fouler. Ne nous faites donc pas en ce cas accroire que vous êtes animé des sentiments dont vous faites part, cela n'est pas supportable.

    Sachez que nous avons demandé à ce que vous soyez destitué de votre titre, conformément aux droits qui nous sont échus, mais que la Fortune fait que nous devons vous considérez comme toujours titulaire du fief de Ciel. Cela ne nous satisfait pas le moins du monde mais comme nous avons conscience de nos droits, nous avons conscience de nos devoirs et n'entendons donc pas nous y soustraire. Nous recevons ainsi votre allégeance tout en estimant qu'elle est illégitime à défaut d'être irrecevable.
    C'est donc pour toutes ces raisons et contrainte et forcée — comme si une dague était pointée sur notre ventre, comme si nous étions tenue à bout de bras au-dessus d'un précipice, comme si une corde avait été passée autour de notre cou — que nous, Ingeburge von Ahlefeldt-Oldenbourg, vingt-troisième Duchesse de Bourgogne, sous le regard du Très-Haut et de Saint Bynarr, vous accordons et ce, pour la durée de notre mandat protection, justice et aide pour vos terres de Ciel. Si jamais notre serment devait être à honorer, nous nous y plierons mais qu'il soit clairement établi que notre cœur, notre âme, eux, resteront indifférents.

    Puissiez-vous un jour penser ce que vous écrivez car pour l'heure vos actes indiquent que ce que vous promettez n'est rien d'autre que du vent.


    Rédigé et scellé au Palais des Ducs de Bourgogne dans la nuit du seize au dix-sept octobre de l'an de grâce MCDLVII.





Ter-mi-né! Ne restait plus qu'à attendre la réponse de la Comtesse Polstephie mais pour le reste, tout était bouclé.

Amen!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Theudbald
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1978
Localisation : Irancy, ou Tonnerre
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Jeu 26 Nov - 16:17

Quelques jours plus tard, Theudbald se représenta à l'office de la duchesse. Il arborait un sourire presque convaincant, si on ne prêtait pas attention à sa mâchoire crispée.

Lorsqu'il lui fut permis de s'introduire, il salua et débuta comme ceci, avec un air faussement enjoué :


Votre Grâce, j'ai trois bonnes nouvelles !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Jeu 26 Nov - 19:04

Ingeburge délaissa l'ouvrage sur l'horticulture qu'elle consultait — ces jours derniers, elle n'avait de cesse de se renseigner sur le désherbage — en entendant que le poursuivant d'armes souhaitait être reçu.

Elle se rendit là où il fallait c'est-à-dire là où Theudbald se trouvait et salua l'homme d'un léger signe de tête :

— Messire Theudbald.

Tout en l'écoutant, elle l'observa attentivement et ne put s'empêcher d'être perplexe. Sa circonspection s'entendit d'ailleurs dans sa question :
— Ah oui? Vraiment? Je vous écoute...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Theudbald
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1978
Localisation : Irancy, ou Tonnerre
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Jeu 26 Nov - 19:31

La première, c'est que j'ai enfin reçu une réponse de la part de Languedoc.
La seconde bonne nouvelle, c'est que cette lettre-ci est en françois. Lisez plutôt !


Theudbald tendit la dite lettre à la duchesse.

Paula Estèva d'Alanha a écrit:
Citation :
De Nos, Paula Estèva d'Alanha, dich Lengadòc, Comtessa consòrt de Gevaudan, Baronessa consòrt d'Alanha e Senhoressa de Sant Martì Lavardinienc .
Entà los tèrras de la Baronià de Malpertuis, de part de la pichona Jehanne Elissa de Volpilhat que avèm la Tutèla;

A Vos, Theudbald de Malhuys, Perseigueire de Armas de Borgonha;


Adissiatz !


Accusons réception de la lettre de votre main nous mandant traduction et comprenons la position délicate qu'est la vôtre.

Avant toute chose tenons à vous signifier que vous commettez erreur impardonnable en usant du nom de Marguerite de Volpilhat, la Fleur d'Òc qui s'est éteinte dans le sang de l'assassinat voilà maintenant plusieurs années. Vos mots nous ont plongé dans une léthargie telle, nous rappelant des souvenirs douloureux, qu'il nous fut alors impossible de vous répondre aussitôt comme l'aurait voulu la politesse. Ainsi nous vous apprenons donc que c'est pour sa fille, Jehanne_Elissa de Volpilhat que nous avons prêté allégeance. Gageons que vous rattraperez l'erreur de votre Maréchale d'Armes et saurez mieux tenir à jour les Registres que votre prédécesseur.

Concernant votre demande répondons donc par la négative. Nous ne fournirons pas de traduction, l'allégeance ayant été faite comme il se doit et considérerons d'ailleurs comme mise en doute de notre parole que la Duchesse ne l'accepte pas telle qu'elle fut faite. En effet rien ne nous y oblige et rien ne saurait nous y obliger. Il s'est déjà vu des allégeances prêtées dans une langue qui n'était pas vernaculaire dans la province, et leur acceptation en l'étatsans traduction constitue un précédent judiciaire comblant tout à fait le silence des lois héraldiques sur les langues de prestations d'allégeance.


Que le Très Haut vous ait en sa Sainte Garde.


Escrich e sagelat de la Nòstra man a Menda la Polida, Novembre -VIISD.

Hm... Je dois préciser peut-être que j'ai sans doute fait un faux pas en confondant la défunte et la pupille. Le Nobiliaire du palais m'a trahi.

Theudbald déglutit et esquissa un sourire forcé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Dim 29 Nov - 17:05

Pas rassurée pour deux deniers, la duchesse se saisit du pli présenté par Theudbald et commença à prendre connaissance :
— " De Nos, Paula Estèva d'Alanha, dich Lengadòc "... dites, c'est cela que vous appelez être écrit en français?
Retenant le sourire qu'elle sentait arriver, elle poursuivit :
— "Comtessa consòrt de Gevaudan, Baronessa consòrt d'Alanha e Senhoressa de Sant Martì Lavardinienc . Entà los tèrras de la Baronià de Malpertuis, de part de la pichona Jehanne Elissa de Volpilhat que avèm la Tutèla; A Vos, Theudbald de Malhuys, Perseigueire de Armas de Borgonha; Adissiatz ! "
Elle releva la tête, ne contraignant cette fois pas son sourire et déclara, amusée :
— Vous me confondez, Monsieur, vraiment. Tant d'optimisme, cela force l'admiration. Mais continuons!

Et la duchesse de continuer :
— " Accusons... " Aaaaaaaaaaaah! Je comprends mieux votre satisfaction.
" ... réception de la lettre de votre main nous mandant traduction et comprenons la position délicate qu'est la vôtre. " Hé, qu'avez-vous écrit pour que Sa Grandeur croit que vous êtes dans une position délicate? Que j'allais vous faire bastonner? Si tel est le cas, je vous suis reconnaissante d'entretenir ainsi ma déplorable réputation, soyez-en remercié, sincèrement.


C'est qu'elle était sincère, la Grande Duchesse d'Occident, elle aimait à avoir une réputation détestable. Elle poursuivit :
— " Avant toute chose tenons à vous signifier que vous commettez erreur impardonnable... " Moi, je vous pardonne.
" ... en usant du nom de Marguerite de Volpilhat, la Fleur d'Òc qui s'est éteinte dans le sang de l'assassinat voilà maintenant plusieurs années. Vos mots nous ont plongé dans une léthargie telle, nous rappelant des souvenirs douloureux, qu'il nous fut alors impossible de vous répondre aussitôt comme l'aurait voulu la politesse. " Non, en fait, je en vous pardonne pas.


Le sourire s'était effacé de ses lèvres, elle connaissait l'inextinguible douleur de la perte. N'avait-elle pas vu sa propre sœur s'éteindre dans ses bras? Un peu distraite par cette malheureuse réminiscence, elle lut encore :
— " Ainsi nous vous apprenons donc que c'est pour sa fille, Jehanne_Elissa de Volpilhat que nous avons prêté allégeance. Gageons que vous rattraperez l'erreur de votre Maréchale d'Armes et saurez mieux tenir à jour les Registres que votre prédécesseur. " Ah ça, je gage pareillement, vous valez mille fois mieux que l'espèce de pintade savoyarde qui a occupé les fonctions de Héraut de Bourgogne. Je prie tous les jours pour que vous soyez un jour nommé, je pense même aller réciter une neuvaine pour vous.
" Concernant votre demande répondons donc par la négative. "


Elle regarda encore Theudbald et lança, de nouveau mordante :
— Je vous connaîtrais moins que je dirais que vous usez de stramoine pour être à ce point optimiste! Je ne sais quelle est cette troisième bonne nouvelle que vous comptiez m'annoncer mais si elle est du même acabit que les deux autres, vous êtes sur-le-champ dispensé de m'en faire mention!

La lettre n'étant pas achevée, elle reprit sa lecture :
— " Nous ne fournirons pas de traduction, l'allégeance ayant été faite comme il se doit et considérerons d'ailleurs comme mise en doute de notre parole que la Duchesse ne l'accepte pas telle qu'elle fut faite. " A nouveau, qu'avez-vous exactement écrit pour qu'elle conclut que je mets en doute sa parole? Non pas que je vous accuse de quoi que ce soit, mais avant de réagir, j'aimerais comprendre car là, c'est un peu fort! Je n'ai jamais déclaré que ce n'était pas une allégeance en bonne et due forme, comment d'ailleurs pourrais-je préjuger de son contenu qu'il soit conforme ou non, puisque je n'y comprends rien! D'où vient cette conclusion pour le moins hasardeuse?

Elle prit une profonde inspiration et reprit :
— " En effet rien ne nous y oblige et rien ne saurait nous y obliger. Il s'est déjà vu des allégeances prêtées dans une langue qui n'était pas vernaculaire dans la province, et leur acceptation en l'état sans traduction constitue un précédent judiciaire comblant tout à fait le silence des lois héraldiques sur les langues de prestations d'allégeance. " Argument intéressant, argument très très intéressant qui me permet d'argumenter à mon tour. Quelle générosité.

Se demandant quand est-ce que cela finirait, elle fut rassurée de prononcer :
— " Que le Très Haut vous ait en sa Sainte Garde. " Ah! Enfin.

Puis, elle put finalement conclure :
— " Escrich e sagelat de la Nòstra man a Menda la Polida, Novembre -VIISD. " Et bien heureusement que je ne me suis pas contentée de l'incipit et de la fin de la lettre, je vous aurais encore déclaré que je n'y comprends rien et j'aurais raté la partie la plus intéressante de la lettre à savoir que si l'on me présente un jour une allégeance en breton, je n'aurais qu'à m'incliner. Je devrais essayer devant le Grand Chambellan de France, je devrais prêter allégeance à la Couronne en Danois, après tout, je suis née là-bas!

La lettre dut repliée et mise de côté. Elle demanda :
— Et cette troisième nouvelle? Après tout, dites-la moi, je ne pense pas que je puis être plus étonnée que cette information linguistique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Theudbald
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1978
Localisation : Irancy, ou Tonnerre
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Dim 29 Nov - 18:33

Au fur et à mesure que la duchesse lisait, Theudbald se raidissait. Il cacha ses mains agitées derrière son dos afin de dissimuler sa nervosité et son embarras.

" ... réception de la lettre de votre main nous mandant traduction et comprenons la position délicate qu'est la vôtre. " Hé, qu'avez-vous écrit pour que Sa Grandeur croit que vous êtes dans une position délicate? Que j'allais vous faire bastonner? Si tel est le cas, je vous suis reconnaissante d'entretenir ainsi ma déplorable réputation, soyez-en remercié, sincèrement.

Sourcil droit levé. Instant d'hésitation.
Euh, rien de péjoratif à votre sujet, si ma mémoire est bonne.

— Je vous connaîtrais moins que je dirais que vous usez de stramoine pour être à ce point optimiste! Je ne sais quelle est cette troisième bonne nouvelle que vous comptiez m'annoncer mais si elle est du même acabit que les deux autres, vous êtes sur-le-champ dispensé de m'en faire mention!

De stramoine, point. Je n'aime guère les tisanes.
Mais soit, je vous ferai grâce de la troisième nouvelle. Je l'avais jugée bonne car non-mauvaise, en fait. Comme les deux précédentes. Mais bon...


— " Nous ne fournirons pas de traduction, l'allégeance ayant été faite comme il se doit et considérerons d'ailleurs comme mise en doute de notre parole que la Duchesse ne l'accepte pas telle qu'elle fut faite. " A nouveau, qu'avez-vous exactement écrit pour qu'elle conclut que je mets en doute sa parole? Non pas que je vous accuse de quoi que ce soit, mais avant de réagir, j'aimerais comprendre car là, c'est un peu fort! Je n'ai jamais déclaré que ce n'était pas une allégeance en bonne et due forme, comment d'ailleurs pourrais-je préjuger de son contenu qu'il soit conforme ou non, puisque je n'y comprends rien! D'où vient cette conclusion pour le moins hasardeuse?

A cette seconde suspicion, Theudbald ressentit la confusion l'envahir. Mais pas seulement. Il se sentait outragé. Il se garda de répondre dans la foulée, prit le temps de respirer, puis prononça lentement :
Et je ne crois pas non plus avoir déclaré que l'allégence était refusée. Il semblerait que la comtesse mette la charrue avant les boeufs...

— Et cette troisième nouvelle? Après tout, dites-la moi, je ne pense pas que je puis être plus étonnée que cette information linguistique.

Il réfléchit avant de répondre. Peut-être valait-il mieux arrêter là le jeu des "bonnes nouvelles". Déjà deux, trois serait de trop. En plus et surtout, ce n'était pas vraiment drôle, ni utile à quoi que ce soit d'ailleurs. Ca ne servirait à rien d'exaspérer encore plus la duchesse... Puis il lâcha quand même, avec un grand sourire :
J'ai mis le nobiliaire à jour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ingeburge
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 4922
Age : 101
Localisation : Auxerre
Date d'inscription : 06/04/2008

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Ven 11 Déc - 0:41

L'annonce de la troisième nouvelle la laissa froide. Non pas qu'elle ne s'en réjouissait pas mais elle n'était pas très joyeuse de coutume et ce soir soir-là, son humeur était plus que morose : les fatigues accumulées tout au long de la journée, les émotions, l'incompréhension, bref, elle était épuisée.
Elle se contenta donc d'un :

— Ah.

Alors qu'elle était bigrement contente, en fait. De facto :
— Merci à vous, c'est effectivement une... bonne nouvelle.

Hum. Suffisamment convaincant? Allez savoir et elle, ne s'y attarda pas.
Elle passa au sujet de préoccupation du jour, enfin, de la nuit :
— Je... vous savez, je ne remets pas en cause les mots portés sur ce vélin.
Elle désigna le pli de Paula Estèva afin de préciser :
— C'est juste que la langue employée me surprend. Ne puis-je donc pas m'en étonner? Ne suis-je donc pas la destinataire de cette lettre? Ne suis-je pas censée tout comprendre?

La duchesse eut un geste las et souffla :
— Je crois que nous sommes bons pour un nouveau voyage à Paris.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://archidioceselyon-rr.lightbb.com/index.htm
Theudbald
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1978
Localisation : Irancy, ou Tonnerre
Date d'inscription : 31/07/2009

MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   Ven 11 Déc - 1:15

Vous êtes censé comprendre, on est d'accord. L'auteur d'un message écrit dans le but que le récepteur en prenne connaissance, ce qui inclut la compréhension.

Puis les yeux de Theudbald s'illuminèrent.
Paris ? Paré !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...   

Revenir en haut Aller en bas
 
[RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RP] Après la cérémonie, la Duchesse, plume à la main...
» Procès de l'assassin de la duchesse Zeroukay
» [HRP]Cérémonie vassalique
» Après 3 ans sur dofus ...
» Après Numéricable je passe sur sfr box

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais des ducs de Bourgogne :: Château de Dijon :: Salle de Réception-
Sauter vers: