Palais des ducs de Bourgogne

Des murailles fortes, un palais imposant et tortueux, des clochers et beffrois innombrables... De très loin le voyageur devine que la Cité de Dijon est le siège d'un puissant et riche duché.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Allégeances au Duc Vaxilart

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
nebisa
Langue pendue
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Allégeances au Duc Vaxilart   Mar 30 Sep - 18:57



Citation :
Les nobles doivent l'allégeance à la province en laquelle tiennent leur fief. Adoncques ils vont par-devant le comte ou le duc régnant en ladicte terre, lequel, ayant été élu et ayant recognu le Roy nostre seigneur comme son suzerain légitime, les accueille et reçoit leur hommage.

L'allégeance sera prestée à la province par un hommage au comte ou au duc régnant ès dictes terres. L'allégeance à la province sera renouvelée tous les deux mois, à l'accession au trône comtal ou ducal d'un nouveau comte ou duc élu et ayant recognu le Roy nostre seigneur.

Les barons et vicomtes jurent à la province, en la personne du comte ou du duc, fidélité (obsequium), aide et service armé (auxilium) et conseil (consilium).

Le comte ou le duc leur accorde, pour la durée de son règne, protection, justice et subsistance. Il leur accorde subsistance en leur accordant fief, à eux et à leur descendance, ou en ne leur retirant pas fief déjà accordé. Icelui fief est représenté par un gant, un anneau, un fétu, une poignée de terre, ou tout austre objet propre au fief, que le comte ou le duc offre à son vassal.

Semblable cérémonie se tiendra entre le Roy et ses comtes et ducs.

L'allégeance est cérémonie publique et obligatoire pour tout vassal possédant fief. Elle est scellée par le baiser de paix, et vaut contract. Elle doit estre prestée sous un mois après l'avènement du nouveau seigneur, qu'il soit comte, duc ou roy.

Faict le treizième de mars de l'an de Pasques mil quatre cent cinquante trois, par Jehan de Malpertuis, maréchal d'armes de France.

LLyr di Maggio a écrit:
Exemple de missive si empechement
Par la grâce d'Aristote,
nous, [...], humble baron de [...] en Limousin,

à vous, [...], Duc de Berry par la grâce des urnes,

salut.

Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, [...], Duc de Berry par la grâce des urnes.

Que nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

Que si un conflit venait vous opposer vous, [...], Duc du Berry, notre suzerain, à un tiers, nous jurons que nous prendrions cause pour vous.

Que nous ne puissions enfreindre la page de ce serment, ou aller à son encontre par un courage téméraire. Si cependant nous osions le tenter, que nous sachions que nous encourrerions l'indignation du Dieu tout-puissant et de ses bienheureux prophètes.

Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

nous [...], humble seigneur de la baronnie de [...] en Berry, a écrit et ratifié,

Date en l'enceinte du donjon de [...], le vendredi III des calendes de septembre de l'an Pâques MCDLIV [mercredi 30 août 2006].

Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.

cérémonie ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaxilart
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 3229
Localisation : Joinville
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Sam 4 Oct - 21:09

La salle de réception avait été monté encore une fois pour la cérémonie des interminables allégeances! Le Duc était prêt, les convives étaient arrivés. Dans les locaux privées, il regarda une dernière fois la maréchal d'armes Nebisa.

-Alors, dernier résumé avant d'y aller, qu'est-ce que je ne dois absolument pas oublier?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa
Langue pendue
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Dim 5 Oct - 12:38

Ayant manqué d'oublier l'heure et le jour au profit d'une visite à la distillerie de prune la plus proche, seulement pour regarder bien sur, la Maréchale se vit sauvée, comme souvent, par l'aide mémoire montée sur pattes, faisant office d'agenda et nommée, depuis sont entrée dans la maisonnée Malemort, "Pensum". La mission de ce petit personnage, au demeurrant exquis et attentionné, si l'on passe sur son oeil creuvé et son crane chauve et déformé, était on ne peut plus simple : retenir les rendez vous, les cérémonies et les obbligations qu'elle avait accepté, sans forcément en suite s'en souvenir.

Ce jour là donc, la coquette rétribution du Pensum se retrouva, une fois de plus, justifiée, et si la Malemort finit par arriver, presque, à l'heure, ce fut uniquement parce qu'elle gardait toujours prés d'elle une ou deux tenues d'apparat toutes prêtes, assorties d'une chambriére muette de naissance mais habile de ses mains, et puis de toute façon, pour pouvoir en placer une quand la Comtesse est d'humeur à disserter reléve de l'utopie, et quand cette derniére semble prête à sauter à la gorge du premier qui l'ouvre, comme c'est souvent le cas en ce moment d'ailleurs, mieux vaut avoir fait voeux de silence...

Revêtue de sa toute derniére acquisition, une houpelande d'un blanc cassé piqué de petits éclats de pierreries bleues formant une vague céleste n'étant pas sans rappeler une carte stellaire inversée. Sous sa poitrine encore embellie par la grossesse, l'unique avantage disait-elle toujours dans cette malheureuse situation qui vous prive des saines valeurs de la vie que sont l'alcool, les hommes et les houpelandes ajustées, un cordon de soie du même bleu que les miniscules saphirs qui piquaient sa robe, ou se trouvait piquée une broche d'argent, un croissant de lune poli étincelant à la lumiére. Ses cheveux noirs remontés en une tresse garnie de ruban, haute et retombant sur son épaule jusqu'à sa taille.

Estimant qu'elle n'avait pas trop l'air d'une vieille vache prête à suffoquer sous le poid de sa grossesse, qu'elle ne ressemblait pas non plus à une paysanne tout juste sortie de sa campagne et encore moins à une faible femme éplorée par l'abandon de son mari, la Malemort s'empara du parchemin préparés plus tot pour les allégeances et se rendit, presque gaiement, en la vaste salle des cérémonies du castel bourguignon.

Parvenue prés du Duc, Neb tente une périlleuse révérence, tortille du flanc pour ne pas se vautrer aux pieds ducaux et se redresse victorieusement avant de chuchoter.


Ne pas oublier de bien répondre à tous, baiser vassalique ou accolade en fin d'allégeance. Les hommes préférent l'accolade généralement, les femmes mariées le baiser, sauf si le mari est présent... Il faut aussi penser à offrir de la prune au maréchal d'armes. Et bien sur vous devez penser à répondre aux allégeances épistoliéres, Pensum est tout prét à suivre vostre dictée.Si vous avez des fourmis dans les jambes, levez vous à la rencontre du noble, mais pas plus de deux pas et seulement pour la haute noblesse. Si vous avez soif ou faim, faites un signe discret au page à vostre droite. Si vous avez un besoin naturel a satisfaire... bah faudra attendre aprés la cérémonie... Et puis détendez vous, tout ira bien et si çà va pas vous ferez mettre tout le monde aux cachots une journée ou deux .

La Malemort avait un gout particulier pour les cérémonies d'allégeances, mais rares étaients les fois ou ces derniers trouvaient des échos enthousiasmes, aussi avait-elle finit par se faire une raison...

Vostre Grasce, vous avez été reconnu par le peuple de Bourgogne comme son duc régnant, Sa Majesté le Roy, vous admet comme son vassal et comme Feudataire de la Couronne de France, en conséquent et avec vostre accord, je déclare cette cérémonie ouverte et invite vos vassaux à venir vous rendre leur devoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rampa
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1311
Localisation : Dijon/Joinville
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Dim 5 Oct - 14:11

Enguerrand avait attendu avec impatience que les portes s'ouvrent, aujourd'hui il était là pour prêter allégeance , bien sur pas en son nom, mais en celui de son Frère de Sang, Morkail, et de son épouse Aurore. Il tenait fermement la lettre que lui avait confié cette dernière.

Il avait revêtu une de ses plus belle tenue aux couleurs de L'Ordre Teutonique pour l'occasion car il aurait aussi à renouveler l'engagement de l'Ordre conclu avec la Bourgogne sous le mandat de Guillaume de Talensac, nouvellement de retour à Joinville.

Comme à son habitude, sa canne frappait lourdement le sol de la salle, cadençant sa marche tel une marche militaire mais cette fois-ci le pommeau au Cygne d'argent était fortement écrasé dans sa main. Le dernier passage dans la crypte avait été pour lui assez éprouvant.

Une fois avancé non loin du trône ducal, il attendit qu'on lui fasse signe. Pendant ce temps, un regard heureux envers la matriarche des Malemort et un bref salut à son tout récent Duc et très ancien Ami ne fut que les seuls réactions qu'il se permit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 2180
Localisation : [Je ne vois pas les nouveaux messages, un mp si je vous ai zappé.]
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Lun 6 Oct - 0:04

Elle ne croyait guère à la maxime disant qu'une belle femme devait se faire attendre. Sauf quand elle était en retard, mais c'était si rare... Donc, elle arriva en temps et en heure au Palais, d'autant que cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait fait son allégeance en chair et en os.

Elle arborait l'une des nouvelles robes qu'elle avait dessinées et commandées à ses cousettes de Sémur, une échoppe achetée en urgence sitôt installée. Comme elle l'avait souhaité, l'accent était mis sur le décolleté, et quel décolleté, mazette, et le bas de la robe offrait un flou et une fluidité non usités. La, donc, robe, de lourd brocart bruissant à chaque pas, reprenait les couleurs de Saulieu, tout comme les pierreries qui ornaient sa gorge d'un entrelacs de fils d'or au dessin fin et complexe.

Elle avança dans la salle, se tenant très droite et souriante, comme toujours, malgré la douleur imposée par les bandages qui lui faisaient souffrir le martyr. Ayant salué la Malemort, elle attendit, après lui avoir adressé à lui aussi une inclinaison de la tête, que Le Duc avançât d'un pas ou deux en vertu de son rang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedemennessaire.lightbb.com/index.htm
Vaxilart
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 3229
Localisation : Joinville
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Lun 6 Oct - 3:04

Le Duc regarda Nebisa... Ce n'était pas que toutes ces informations se digéraient mais c'est qu'à force de combattre et de tous les coups à la tête qu'il recevait, la mémoire faiblissait... Bon, fallait foncer!

Il regarda la salle, être Duc de tant de gens, c'était vraiment inespéré! Mais il commençait déjà à s'y plaire! Vaxilart se dit que pour bien entamer la cérémonie, il pourrait faire signe de main au page de... de droite! Et prendre une petite pomme! À moins que cela ne fasse trop glouton en commençant?

Trêve de penser à son image, déjà Amoria se présentait devant lui... Au moins, une noble était à l'heure! Il regarda en sa direction et inclina la tête en signe de salut. Elle se tenait là devant lui et semblait attendre... 10 secondes avaient déjà passé, le Duc commençait à se sentir un peu mal à l'aise... Avait-il oublié quelques chose? Un, deux, trois, ah oui! Princesse rime avec se lever... pas tellement, mais pas le temps de penser à la poésie! Le Duc se leva et marcha en sa direction. Un, deux, trois, quatres, cinq pas! Oh non, que deux pas! Trop tard, il était déjà vis à vis de la princesse!

Bon, et maintenant? Le Duc tentait de penser, mais voilà qu'Armoria avait décidé d'arborer un décolleté, mais fallait le dire! Tout un décolleté! Le Duc se secoua la tête avant de tomber dans le gouffre et entame une phrase boiteuse se voulant poli.


-Heu, le bonjour à vous Princesse Armoria, c'est un honneur de vous recevoir en chair et... heu en personne!

Arf, arf! La princesse avait tendance à entendre tous les petits mots échappés des phrases au conseil, espérons qu'elle n'en ferait pas de cas! Tentant de se rattraper, il servit un bête sourire!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rampa
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1311
Localisation : Dijon/Joinville
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Lun 6 Oct - 15:25

Pas beaucoup de monde encore malgré l'heure qui commençait à être avancée. Par contre, c'est la Princesse de France qui venait de débouler dans la salle qui attira son attention, elle portait une robe..... fort bien portée et Enguerrand n'avait pas le souvenir d'avoir vu Armoria dans une si belle tenue même quand cette dernière n'était que Duchesse en Bourgogne.

Elle s'était avancée franchement ne cherchant pas à attendre comme lui l'avait fait... Ah le prestige des nobles gens. Enguerrand aimait bien la Princesse, il avait appris à la connaitre durant une campagne électorale il y a fort longtemps.

Il attendit donc qu'on le fasse appeler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Lun 6 Oct - 22:13

Un cocher. Une baronne. Un coche. voilà ce qui arriva devant les portes du château de Dijon. Gautier - le cocher- fit descendre Juliette - la Baronne -. Sa longue robe bleue glissa derrière elle. Elle la releva délicatement pour ne pas marcher dessus et s'avança vers la salle de reception.

Une fois à l'intérieur, elle s'aperçut avec surprise qu'il y avait peu de monde. Elle continua son chemin dans la pièce jusqu'à se trouver une place qui lui convenait. La cérémonie n'avait semble-t-il pas encore commencé.
Revenir en haut Aller en bas
Theognis
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1454
Localisation : Bourgmestre d'Autun
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Mar 7 Oct - 1:26

En pénétrant dans la salle, Théo eut cette réflexion instantanée, qu'il prononça à voix mi-haute.

Parbleu, c'est l'alcoolique de France qui nous fait cérémonie....

Son regard se tourna ensuite vers Armoria, et, du même ton:

Hé bien, nous voilà bien...

Il remarqua qu'elle était blessée, marque de son caractère intrépide. C'est le Roy qui devait trembler pour son royaume, à chaque équipée de la Princesse!
Le Comte se souvint également qu'il avait quelque chose à lui dire. Et ça ne lui ferait pas plaisir du tout....Curieusement, il répugnait à lui annoncer de mauvaises nouvelles: il n'aimait pas la voir souffrir.
La cérémonie ayant commencé (Ben oui Juliette Wink, il se mit de côté, proches de Rampa et de Juliette, qu'il salua d'un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Mar 7 Oct - 15:59

[hrp : mais euh !! ]

Elle vit Théognis rentré mais ne lui lacha aucun mot. Un signe de tête lui fut juste adressé. Elle n'était pas très bavarde aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
coluche
Logorrhéique
Logorrhéique


Nombre de messages : 531
Localisation : joinville
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Mar 7 Oct - 18:38

Pour une fois, il n'avait pas bu. Pour une fois, il n'était pas accompagné des pestiférés qui lui servaient d'escorte. Pour une fois, son compère le vicomte de Clamecy n'était pas à ses côtés. Pour une fois, il n'était pas ceint de son épée. Pour une fois, il s'était même lavé et rasé.

Pour une fois... il rentra directement à cheval dans la pièce de réception. Ah, quelle merveilleuse idée avait-il eu lors de son mandat à la tête de la Bourgogne de détruire l'escalier pour faire construire cette tour à vis à l'image du château de Blois ! Ainsi, les montures pouvaient amener leur cavalier paresseux à l'étage souhaité leur évitant une dramatique ascension de quelques marches.

Se tenant avec autant de droiture qu'un crapeau sur une boite d'allumette, sa petite taille et son embonpoint lui permettant de se maintenir bancalement sur une selle naturellement élargie, le Prinçouillet fit avancer sa bête jusqu'aux côté d'Armoria, juste devant le duc, sans prêter davantage attention ni à l'assemblée, ni à l'envoyé héraldique qui, décidément, envoyait à la Bourgogne, à chaque fois, un émissaire différent. On finirait par croire qu'aucun ne voulait revenir à Dijon : certains endroits vous rattrapent toujours, d'autres vous éloignent toujours. Saluant son ancien colonel devenu duc, tout en descendant de sa monture avec la légèreté et la grâce d'une vache sur un tonneau de vin, il se contenta d'un hochement de tête courtois.


Eh bien Auxonne, comme vous avez bien changé depuis le temps où vous vous déguisiez en femelle à Joinville ! Vous m'en voyez fort aise ! Joinville offre avec vous un cinquième duc à la Bourgogne, nul doute que vous y brillerez autant que vos illustres prédécesseurs... Non ! Non, ne me remerciez pas, je sais ce que vous me devez, n'ayez crainte.

Priant intérieurement pour que le palefroi ne bouge pas alors qu'il penchait dangereusement vers la droite, le pied cherchant désespérément le moment où il toucherait, enfin, le sol, il lança un regard amusé à la princesse à sa gauche

Eh bien Armoria, il est fort rare de vous croiser ! Moi, ceci est normal, je suis à Condé mais vous... ma mémoire me fait défaut sans doute, vous m'excuserez, vous êtes princesse de quoi déjà ?

Très satisfait de la pique aimablement posée par une question dont il connaissait joyeusement la réponse, il posa de tranquilles mains toutes sages sur sa bedaine et attendit que le duc vienne à lui pour lui promettre la protection de ses vignes... enfin, de ses terres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theognis
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1454
Localisation : Bourgmestre d'Autun
Date d'inscription : 01/03/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Mar 7 Oct - 23:13

Soupir. Théo regarde désabusé la scène d'entrée du ventripotent Margny, avec une pauvre bête fourbue qui tremble sous le poids.

Et voici l'alcoolique de Bourgogne qui rentre....C'est le maître qui boit, et c'est le cheval qui en aurait besoin. Enfin....
Savez-vous glissa-t-il à Rampa et Juliette, qu'on dit que le prince de Condé est toujours juché sur son cheval pour compenser la petitesse de sa.... Allons, Juliette, ne devenez pas toute rouge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Armoria
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 2180
Localisation : [Je ne vois pas les nouveaux messages, un mp si je vous ai zappé.]
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Mar 7 Oct - 23:37

Face au Duc, Armoria ne remarquait pas les arrivées. Elle vit son regard plonger - c'était clairement le but de sa robe. Montrer ceci pour cacher cela. Elle fronça du nez, amusée, quand il s'adressa à elle, et sortit, fait exceptionnel, non pas son épée d'apparat mais celle que Snell lui avait fabriquée, une merveille avec des courbes toutes particulières le long de la lame.

Moi, Armoria de Mortain...

Et la Pustule arriva. Elle entendit tout d'abord le cheval, puis la respiration enchifrenée par laquelle tout être aussi adipeux avait coutume d'annoncer sa venue.

Elle attendit patiemment que sa grossièreté se fît entendre, tant envers le Duc qu'envers elle, et reprit comme si de rien n'était, l'ayant toisé comme il se devait, et levant son épée devant elle, posée à plat sur ses mains tendues :


Moi, Armoria de Mortain, de par mes terres de Saulieu, renouvelle mes voeux d'allégeance-lige à la Bourgogne, ses terres, sa Couronne et à qui la porte, le Duc Vaxilart. Je lui baillerai conseil, soutien armée, avec fidélité, et que pour félonne sois tenue si ce serment devais briser, Dieu m'en soit témoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedemennessaire.lightbb.com/index.htm
Vaxilart
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 3229
Localisation : Joinville
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Mer 8 Oct - 3:41

La princesse de Mortain même blessé avait un certain charme, mais le prince de Condé lui... Il était dira-t-on mal proportionné... Et en plus, entrer à cheval... se mettre côte à côte à la princesse... Il tentait dur comme faire se peut de se concentrer sur le serment de la princesse, mais le ruminement du cheval et les glapissements de son lourd cavalier venait à bout de son sérieux.

-Princesse, veuillez me donner quelques instants...

Le Duc se retourna vers Coluche.

-Très cher prince Almaric de Margny... Le château serait-il mal organisé au point de ne point pouvoir laisser votre cheval à l'écurie... Enfin, si vous vouliez bien attendre un peu plus loin, afin que la Princesse Armoria puisse, en circonstance un peu plus respectueuse terminé son allégeance... J'imagine que vous êtes pressé, s'il vous fallait monter un cheval, et donc, votre allégeance sera la prochaine que mon oreille entendra. Merci.

Le Duc en doutait, mais il espérait que le prince saurait faire preuve de logique et de respect...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coluche
Logorrhéique
Logorrhéique


Nombre de messages : 531
Localisation : joinville
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Mer 8 Oct - 11:51

Ces regards qui se baissent, ces chuchotements qui se démultiplient, les commères qui s’offusquent, les chevaliers qui s’indignent… nul doute que l’entrée était réussie.
La politesse avec laquelle le duc s’adressa à lui le fit manquer de défaillir. Vaxi ? son Vaxichou ? Vaxi qu’il avait retrouvé saoul comme un tonneau dans son château il y a quelques années ? Vaxi, le colonel brutal qui aboyait ses ordres sur la chair qu’il emmenait se faire percer sous les murailles ennemies et qui parvenait à s’endormir dans la boue quand tous les autres préféraient passer une nuit blanche plutôt que de risquer de souffrir de l’humidité ?
Heureusement que le Gros prenait encore appui sur le palefroi pour masquer sa surprise. Un sourire montra qu’il avait repris le dessus.


Et bien votre grâce, j’ai suffisamment de quartiers de noblesse pour entrer à cheval dans une église… alors, pour rentrer ainsi dans une salle de réception, il n’y a qu’un pas… que j’ai décidé de franchir, ou, tout du moins, de faire franchir. Surtout que cette monture est d’une noblesse bien supérieure à nombre de gens ici présentes. Savez-vous que c’est le poulain d’un cheval monté par Lévan le Fol ?

Enfin… je vais vous laisser achever vos échanges avec la Grande Maîtresse des François, quoique vous me voyiez fort marri que vous lui ayez laissé la prime parole, ses terres en Bourgogne sont fort peu nombreuses à la différence de bien d’autres… telles que les miennes... par un exemple pris au hasard.


Il était, de toute évidence, hors de question que le prinçouillet ne reculât, ne serait-ce que d’un pas, face à la princesse sans terre et il se contenta d’un grand pas vers la droite après avoir repoussé, dans le même sens, la monture.

Une fois en place, décidant d’être insupportable à souhait, il éternua violemment avant de vociférer :


Par le nombril velu d’Aristote, que de froids et humides courants d’air à Dijon ! Condé est bien mieux isolé, c’est là-bas que le duc devrait venir chercher mon allégeance.


Dernière édition par coluche le Mer 8 Oct - 14:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Mer 8 Oct - 12:04

Juliette regardait Coluche, un peu outrée qu'il puisse se comporter ainsi. Ils étaient tous parmi des gens civiliser pourquoi ne se comportait-il pas ainsi! Il était évident que la description du travail de coluche alors qu'il était Duc de Bourgogne restait à compléter mais elle ne pourrait hélas le faire à haute voix devant toute la Bourgogne n'étant plus porte parole depuis bien des mois.

Elle soupira et finit par souhaiter que cette comédie finisse vite tout comme la cérémonie. Elle avait de nombreuses lettres à écrire dont une pour la Normandie qui lui tenait le plus à coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Armoria
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 2180
Localisation : [Je ne vois pas les nouveaux messages, un mp si je vous ai zappé.]
Date d'inscription : 14/12/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Mer 8 Oct - 23:52

Elle ne quittait bien évidemment pas le Duc des yeux, faisant comme si le gros n'était pas là. Il aimait tant se faire remarquer que n'en faire pas cas était à son sens la meilleure réponse à faire.

Elle attendit donc sereinement, faisant comme si Vaxilart était juste en train de réfléchir à sa tournure de phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domainedemennessaire.lightbb.com/index.htm
Rampa
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1311
Localisation : Dijon/Joinville
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Jeu 9 Oct - 0:37

Enguerrand était là, présent, à "admirer" le spectacle. On se serrait cru en taverne.... franchement la noblesse ne semble pas qu'être uen question de titre sinon le "fin" Coluche se serait comporté en accord avec le "Vivre Noblement".

Enfin soit, il avait bien changé depuis Joinville... hélas, le Coluche du départ lui manquait beaucoup mais il semblait avoir disparu.

Aujourd'hui Enguerrand n'était qu'un simple émissaire qui venait apporter une lettre.... deux personnes aux titres princiers était là, il n'était pas près de passer.

Il se sentit par contre plus à l'aise quand la belle Juliette et son ami Théognis arrivèrent et prirent place non loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa
Langue pendue
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Jeu 9 Oct - 14:25

Elle avait entendu parler des allégeances bourguignones, et si le coup du cheval n'arrivait pas à la cheville des allégeances de Bralic qui n'avait pas hésité à envoyer via bombardes son "boulet d'allégeance" une fois, la Malemort devait admettre qu'il n'en était pas moins... original...

Prenant les allégeances épistoliéres reçues tantôt, la Maréchal s'acance vers le Duc, salue la GeuMeuFeuh d'une inclinaison, tout a fait charmante mais néanmoins solennelle, de la tête et dépose prés du régnant bourguignon les deux lettres afin qu'il y réponde dés qu'il en aurait le temps... et surtout pour qu'elle même ne risque pas d'oublier de faire la commission, ce qui restait tout a fait probable au vue des amnésies chroniques que la Dame...


Citation :

Moi, Persan d'Ylfan, Duc d'Arnay,

renouvelle mon allégeance à la Bourgogne et lui promet ma fidélité, mon conseil, mon aide et mon épée. Je reconnais par ailleurs que la Bourgogne s'est choisie le sieur Vaxilart pour Duc.

Persan d'Ylfan, Duc d'Arnay,

fait à Arnay, ce lundi 06 octobre 1456




Citation :
Nous Izarra de Ozta d'Harlegnan, baronne de Saint Vérain, renouvelons ce jour notre allégeance au Duché de Bourgogne en la personne de son régnant Vaxilart.

Nous lui jurons fidélité, aide armée et conseil. Puisse-t-il en échange nous accorder justice, protection et subsistance.

Fait à Lesparra

Le neuvième jour d'octobre 1456

[/quote]


Revenue à sa place, piquée d'une humeur poueuse, elle indique au page le plus proche de s'approcher et sussure avec toute l'innocence la plus retorse et la plus admirable qu'elle recéle...

Il me semble que Son Altesse a choisit de venir ce jour faire preuve de son altruisme et de son humilité de bon féal en faisant un don à la hauteur de sa fortune au Duc de Bourgogne... Fais venir un valet d'écurie, le présent du Prince de Condé à son Duc doit figurer en bonne place dans les écuries ducales


Dernière édition par nebisa le Ven 10 Oct - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rampa
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1311
Localisation : Dijon/Joinville
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Jeu 9 Oct - 23:13

Voyant que les allégeances allaient encore pas mal trainer en longueur comme à leur habitudes, Enguerrand fit parvenir le parchemin si soigneusement enroulé au Maréchal d'Armes. Le renouvellement des vœux de soutien entre l'Ordre Teutonique et la Bourgogne attendra la fin de la cérémonie.

Enguerrand ne quitta pas des yeux le page qui portait la lettre jusqu'au moment où celui ci la donna.

    Par la grâce d'Aristote,
    nous, Morkail et Aurore de Hautefond, Vicomte et Vicomtesse de Bonnencontre en Bourgogne,

    à vous, Vaxilart, Duc de Bourgogne par la grâce des urnes,

    salut.

    Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, Vaxilart, Duc de Bourgogne,

    Nous vous rappellons que nous avons prété allégeance lige à Sa Très Sainteté le Pape.

    Nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

    Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

    nous Morkail et Aurore de Hautefond, seigneur de la vicomté de Bonnencontre en Bourgogne, avons écrit et ratifié,



    Date en l'enceinte du donjon du Brionnais, le mercredi I des calendes de septembre de l'an 1456.

    Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaxilart
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 3229
Localisation : Joinville
Date d'inscription : 11/10/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Ven 10 Oct - 4:02

Le Duc regarda le prince Almaric se tassé de deux pas... Il était bien déçu chaque fois qu'il le recroisait... Lui qui était un si bon ami avant, lui qui était venu le retrouver à Auxonne, alors qu'il passait ses journées à boire pour noyer sa peine suite à la mort de la charmante Devak. Aujourd'hui, quelques kilos les séparaient.

Sachant qui rien ne lui servirait d'insister, il se détourna du prince, pour en revenir à la princesse, qui il espérait, était encore capable de sourire malgré la haine que projetait Almaric, qui s'était appelé un jour Coluche. Tentant de revenir à ses moutons, le Duc continua l'échange.


-En échange, nous, Vaxilart de la Mirandole, en tant que Duc de Bourgogne vous accorde pour la durée de mon mandat: protection, justice et subsistance. Que je meurs si j'y faillis.

Peu trop sûr de la procédure suivante, il s'approcha d'Armoria pour lui chuchoter à l'oreille.

-En tant que vassal, vous m'avez promis conseil, et de fait, j'aimerais en user dès maintenant... Heu, si je me rappelle bien, je dois vous embrasser pour clore ce serment...?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rampa
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 1311
Localisation : Dijon/Joinville
Date d'inscription : 11/01/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Ven 10 Oct - 16:16

Enguerrand regarda le fond de sa besace qui la suivait partout et il fut empli de surprise lorsqu'il découvrit qu'un autre rouleau s'y trouvait.

Quel erreur de sa part, il s'était trompé dans la lettre à remettre. Alors il fit appeler le page qui venait de faire l'aller retour sous son regard inquisiteur.


Je savais que tu ferais des bêtises, regardes, c'est cette lettre qu'il fallait donner ! Aller dépêches toi de la remettre à la Maréchale.


Enguerrand, pris de remord de faire porter la méprise à ce pauvre page qui ne demandait rien à personne le rattrapa juste avant qu'il ne parte dans une nouvelle course.

Je suis désolé, l'erreur était de ma part, tu viendras me voir à la Basilique après la cérémonie, je te récompenserai.


Citation :

    Par la grâce d'Aristote,
    nous, Morkail et Aurore de Hautefond, Duc et Duchesse du Brionnais, Vicomte et Vicomtesse de Bonnencontre en Bourgogne,

    à vous, Vaxilart, Duc de Bourgogne par la grâce des urnes,

    salut.

    Par la présente, nous reconnaissons comme suzerain vous, Vaxilart, Duc de Bourgogne,

    Nous vous rappellons que nous avons prété allégeance lige à Sa Très Sainteté le Pape.

    Nous vous devons désormais respect (obsequium), aide (auxilium) et conseil (consilium),

    Pour que l'autorité de notre sermentation obtienne une vigueur plus ferme dans les temps à venir, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau.

    nous Morkail et Aurore de Hautefond, seigneur du duché du Brionnais et le la vicomté de Bonnencontre en Bourgogne, avons écrit et ratifié,



    Date en l'enceinte du donjon du Brionnais, le mercredi I des calendes de septembre de l'an 1456.

    Qu'il en soit ainsi et heureusement. Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coluche
Logorrhéique
Logorrhéique


Nombre de messages : 531
Localisation : joinville
Date d'inscription : 15/02/2006

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Ven 10 Oct - 18:30

Commandé par mamie Neb, le page s'inclina jusqu'à ce que son front touche les pieds de la maréchale d'armes et s'exécuta aussi prestement qu'il le put. Quelques minutes plus tard, un palefrenier ducal revenait en sa compagnie et s'approcha de la princière monture. S'inclinant devant le Gros, il mit sa main sur la bride du bestiau

Si son Altesse veut bien me le confier... Sa Grâce Vaxilart d'Auxonne, duc de Bourgogne sera informé de votre aimable cadeau dès la fin de la cérémonie.

Pas vraiment généreux et encore moins pour une personne à qui il était de son devoir de demander protection, le prince posa sa main gantée de fer sur le cou de l'innocent palefrenier et lui chuchota

Ceci, maraud, n'est guère un don à Auxonne. Sache qu'un jour de mauvaise bile, tu aurais fait le tour de Dijon attaché par les pieds et trainé par cette monture pour ta méprise ! Disparais, cul-vert, avant que ma bile ne tourne !

Tremblant comme une carpe pêchée dans les douves du château, le garçon adopta pour la stratégie du transfert de culpabilité

Ah ben si j'aurais su, j'aurais pô v'nu ! Que son Altesse me pardonne, mais c'est pô de ma faute, c'est le héraut là-bas qui m'a dit ça ! Alors j'ai cru...

Reniflant, le garçon préféra ne pas en ajouter davantage lorsque le front du prince se durcit et que les yeux se plissèrent. Remontant le menton, il relâcha le garçon, jetant son regard sur la chambellan du royaume.

Le héraut ? elle ? l'animal au cheveux longs et aux idées courtes ?

Au hochement de tête affirmatif du palefrenier, Coluche se caressa pensivement le menton et se pencha à nouveau vers le garçon

Ecoute moi bien le gueux, tu vas retourner aux écuries, prendre un petit ballot de paille et l'apporter aussi vite que possible ici pour le donner au héraut. Tu auras, auparavant, fait inscrire sur un petit mot ceci que bien sûr, tu ne signeras pas

Citation :
Ce présent pour que les gratte-papiers de l'administration royale aient toujours à se nourrir.

Maintenant file t'exécuter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Casanier
Squatteur invétéré
Squatteur invétéré
avatar

Nombre de messages : 2027
Localisation : à Tonnerre dans sa Forge
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Ven 10 Oct - 22:09

Le Baron de Lormes avait reçu missive de la part de la maréchale d’armes… le conviant à venir prester allégeance à son Duc… il était en retard quand il arriva à la salle de cérémonie… entrant discrètement pour ne pas se faire remarquer… fit signe de tête aux personnes déjà présentes, surtout au Duc et la maréchal… s’installa non loin de Juliette… lui faisant un petit sourit…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nebisa
Langue pendue
Langue pendue
avatar

Nombre de messages : 259
Date d'inscription : 29/04/2005

MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   Sam 11 Oct - 2:07



Duc de... Hum d'accord... et là... Baronne de.... et le Vicomte avec... bon je vois... ils auraient pu me fournir des portraits aussi pour mieux identifier la faune locale.... Bon alors le Baron de... avec la Duchesse qui est porte... d'accord oui... bordure crénelée et bande de gueules oui...

La méréchal d'Armes achevait de relire pour la éniéme fois la liste des nobles bourguignons, pour bien se la fixer en tête, quand le laquais s'en revint de sa mission, lourdement, a noter que les laquais sont toujours des feignasses vite épuisés par la besogne, chargé d'un ballot de paille... Tout d'abord surprise, la Malemort ne put que s'étonner que le Prince de Condé lui fasse mander présent si incongru... mais, finissant par comprendre, elle indiqua au benêt de poser la chose prés de son pupitre. L'idée était bonne, son dos la faisait rapidement souffrir quand elle demeurrait debout trop longtemps...

Qu'il est agréable de constater que certains nobles, aussi haut peuvent-ils monter dans la société, n'oublient pas la condition qui fut la leur... La saine simplicité d'une paillasse...

mine apeurée du valet qui ne comprend pas

C'est pourtant clair non ? Le Prince de Condé demeurre un homme simple, qui s'attache à ce que la nature donne aux hommes et méprise les or et les richesses ! Voyez, en guise de siége, il croit qu'il convient de s'assoir sur de la paille ! Non vraiment, les titres ne changent pas la nature profonde de qui les recoit...

Sourrire aimable aux lévres, elle se tourne vers le prince toujours à cheval pour le remercier ...

Mais... qu'est ce que celà ? Pourquoi l'Altesse n'est-elle pas débarassée de son présent ? Ignacius, vas tu m'expliquer ?

Ben c'est que...

Il suffit ! Tu mets le prince dans l'embarras ! Vas donc chercher le palefrenier et que ce bel animal soit conduit aux écuries !

Mais l'prince il dit que la bestioles l'est pas pour l'baron d'Auxonne alors...

Et bien quoi ? Il a parfaitement raison ! C'est un présent à la Bourgogne voyons, au Duc, maistre et suzerain de ces terres... Sois un peu plus attentif ! Allez ouste, vas rappeler au prince que toute créature en ces murs n'est que le serviteur de celui que le Roy reconnait comme son feudataire et qu'en conséquent, ce don superbe fait honneur au digne héritier du Premier Grand Maistre de nostre Royaume... Allez ouste ! Et qu'il sorte avant d'avais déféquer sur les tapis !

Qui ça l'Prince ?

Et l'Ignacius de soupirer, s'injuriant en silence de craindre d'avantage les lubies de la Malemort, qu'il ne connaissait pourtant que de quelques semaines depuis son arrivée pour les affaires héraldiques locales, aux coléres princiéres d'un Coluche bien moins effrayant qu'une Chieuse en furie ... et dire qu'il avait placé le ballot de paille de façon a ce que la petite note anonyme soit contre le sol et donc ignorée de la chieuse comtale... Tout celà pour s'en retourner vers l'énormité princiére prête à l'éviscerer à moins que...

Altesse ? La Maréchale comtale vous fait dire que vostre superbe présent au Feudataire de la couronne du Roy lui apartient parce que c'est dans ses murs et que même si vous couchez sur une paillasse ben c'est admirable.

Aprés tout, c'est bien ce qu'elle avait dit non ? Bon pas forcément dans l'ordre mais le personnel ducal n'est pas embauché pour être futé donc faut pas s'attendre à un miracle non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allégeances au Duc Vaxilart   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allégeances au Duc Vaxilart
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [RP] L'armée selon Vaxilart
» L'armée selon Vaxilart
» [RP] (26/07/1461) Affaire Erwelyn contre Vaxilart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palais des ducs de Bourgogne :: Château de Dijon :: Salle de Réception-
Sauter vers: